Partager

Le PARENA a appris avec consternation l’enlèvement et la séquestration du Directeur de la publication du journal L’Indépendant, El Hadj Saouti Haïdara, le jeudi 12 courant.

Cette énième atteinte à la liberté de la presse et à la liberté d’expression depuis le coup d’Etat du 22 mars est une violation de la Constitution du Mali que le Parena condamne avec la dernière rigueur.

Le Parena interpelle le Gouvernement sur sa mission constitutionnelle d’assurer la sécurité des citoyens. Il interpelle le Gouvernement sur la nécessité de prendre des mesures appropriées en vue de sécuriser les organes de presse et les journalistes face à l’escalade des exactions par des groupes extrémistes.

Les pratiques «d’escadrons de la mort», la terreur au quotidien pour que les Maliens se taisent, ne sont pas acceptables et le Parena les condamne.
Le Parena exige du Gouvernement l’ouverture d’une enquête indépendante afin de découvrir les auteurs de ce forfait et de les traduire en justice.
Le Parena souhaite prompt rétablissement à M. Saouti Haïdara.

Bamako, le 13 Juillet 2012

Le Comité Directeur du Parena

Le 22 Septembre du 16 Juillet 2012