Partager

Pour l’exercice de 2023, le budget de l’Agence d’exécution des travaux d’entretien routier (Ageroute) se chiffre à environ 39 milliards de Fcfa. Ce budget prévisionnel a été validé lors de la 29è session ordinaire de son conseil d’administration, tenue, jeudi dernier, sous la présidence de Mme Traoré Seynabou Diop, présidente de cet organe de prise de décision.

Outre le projet de budget 2023, les administrateurs ont aussi examiné l’état d’exécution du budget pour l’exercice 2022 au 31 décembre 2022. Cette session leur a ainsi permis de faire le bilan des actions réalisées par l’Agence au cours de l’année écoulée et de fixer le cap pour celle en cours. «L’exercice 2022 a été marqué par la mise en œuvre de plusieurs conventions de maîtrise d’ouvrage délégué relatives à l’exécution de divers programmes d’entretien routier dans un contexte socioéconomique très difficile», a d’abord fait remarquer Mme Traoré Seynabou Diop.

Enumérant les programmes en cours d’exécution, l’ancienne ministre des Transports et des Infrastructures a insisté sur celui relatif à l’entretien des routes d’intérêt national (convention 01/2022) des Régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao et du District de Bamako. Financés par l’Autorité routière pour un montant de 16,5 milliards de Fcfa, les travaux de ce programme sont exécutés à hauteur de 38,98% à la date du 31 décembre 2022.

Parlant des programmes des conventions antérieures, la présidente du conseil a indiqué que les travaux sont terminés dans certains cas. Mme Traoré Seynabou Diop a exhorté les administrateurs à donner à l’Ageroute les orientations nécessaires visant d’une part à consolider les acquis, et d’autre part à pouvoir affronter avec sérénité les challenges futurs. Elle n’a pas passé sous silence le fait que l’Agence demeure toujours confrontée à des difficultés récurrentes d’absorption des ressources financières et de mise à disposition tardive des programmes d’entretien. Une réalité déplorable qui explique en partie les faibles taux de réalisation des travaux.

Interrogé à la fin de la cérémonie d’ouverture des travaux, le directeur général de l’Ageroute, Adama Traoré, a assuré que seules les entreprises capables d’exécuter des travaux de qualité et dans les délais repartis, seront recrutées pour l’exercice de 2023.

Babba COULIBALY

SOURCE : ESSOR