Partager

L’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC) a tenu la 21ème session ordinaire de son conseil d’administration le 23 juin dernier à l’hôtel Salam. C’était sous la présidence de la présidente du conseil d’administration Mme Diarra Aminata Sidibéen présence du Directeur Général de l’agence, Oumar Mamadou Ba.

L’ordre du jour portait principalement sur l’examen du compte-rendu des activités, l’examen des rapports d’audit interne au 31 décembre 2016, du projet de budget rectifié au 31 mai 2017.

Selon la présidente du conseil d’administration de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile, Mme Diarra Aminata Sidibé, l’analyse approfondie de ces documents permettra d’apprécier le chemin parcouru par l’agence et d’évaluer les contraintes majeures auxquelles elle est confrontée.

« L’année 2016 a été marquée par d’intenses activités qui ont porté sur la réglementation de l’aviation civile et le renforcement des mesures de sureté et de sécurité et le développement des infrastructures aéroportuaires », a expliqué Mme Diarra.

Au titre du renforcement des mesures de sureté et de sécurité, elle s’est réjouie du résultat final de la mission de validation coordonnée de l’OACI qui a crédité le Mali d’un taux de mise en œuvre effective de 73,74%, largement supérieur à la moyenne mondiale qui est de 64,74%. Un taux qui classe le Mali dans le peloton de tête des Etats membres de l’UEMOA en termes de conformité aux normes de l’OACI.

Dans le domaine des infrastructures, ajoute la présidente du CA de l’ANAC, les principaux projets réalisés en 2016 sont entre autres, la fourniture de machines double vue pour le traitement des bagages, la réhabilitation et la réparation du mur de clôture de l’aéroport.

Concernant l’évolution du trafic aérien, elle a signalé que les mouvements d’avions étaient en hausse de 11,3.% en 2016 à cause des activités de la MINUSMA. Le trafic des passagers, quant à lui, a connu une croissance de 7,1% pour la période de janvier à mai 2016 et de 3,6% pour le mois de juillet de la même année.

Parlant du bilan financier, Mme Diarra Aminata Sidibé a laissé entendre que le budget 2016 a été exécuté hauteur de 103,33% en termes d’émissions et 93,77% en termes de recouvrement contre 28,30% pour les émissions et 30,74% pour les recouvrements en 2015. En dépenses dit-elle, les engagements représentent un taux de 92% en 2016 contre 90% en 2015.
Cependant, elle a déploré que le taux d’exécution du budget d’investissement en termes de liquidation demeure faible car il est de 42,77%. Pour elle, cette situation qui préoccupe les administrateurs au plus haut niveau nécessite que des solutions idoines soient trouvées.

« Des actions sont en cours pour améliorer ce taux notamment à travers le processus de certification de l’aéroport international président Modibo Keita Senou qui a été retenu par l’OACI sur une liste de 8 aéroports devant être certifiés cette année », a conclu la présidente du Conseil d’Administration de l’ANAC.

Adama DAO

Du 30 Juin 2017