Partager

Agence nationale de la sécurité routière : Réduire le nombre annuel d’accidents corporels sous la barre de 7500 victimes à l’horizon 2020

L’objectif à long terme de l’Agence nationale de la sécurité routière (Anaser) est de réduire le nombre annuel d’accidents corporels sous la barre de 7500 victimes à l’horizon 2020. C’est pourquoi un accent particulier a été mis sur les actions d’information, de formation, de sensibilisation et de coercition pour réduire la part du mauvais comportement qui est de 85% dans les causes.

C’est la principale information de la 15ème session ordinaire du conseil d’administration de l’Anaser qui s’est tenue le lundi 28 août à son siège. L’ouverture des travaux était présidée par le président du conseil d’administration, le général de division Souleymane Yacouba Sidibé, en présence du directeur général, Mamadou Sidiki Konaté.

L’ordre du jour de cette session portait sur l’examen de l’état de mise en œuvre des recommandations de la 14ème session du conseil d’administration ; le procès-verbal de la 14ème session ordinaire ; l’examen du rapport d’activités du premier semestre 2017 ; l’état d’exécution du budget 2017 à la date du 30 juin et l’adoption du livret du compte de l’Anaser.

L’objectif, selon le président du conseil d’administration, Souleymane Yacouba Sidibé, est de réduire à long terme le nombre annuel d’accidents corporels sous la barre de 7500 victimes à l’horizon 2020. Il a alors rappelé qu’un accent particulier a été mis sur les actions d’information, de formation, de sensibilisation et de coercition pour réduire la part du mauvais comportement qui est de 85% dans les causes. Le général Sidibé a en outre souligné que les activités exécutées à mi-parcours de l’année 2017 ont concerné les grands thèmes de sécurité routière qui se posent dans notre pays. Il s’agit notamment du port du casque de protection et de la ceinture de sécurité, de la vitesse excessive et le téléphone au volant, du contrôle routier, de la libération du domaine routier, de la mise en place d’une banque de données en sécurité routière et de la formation.

Au titre de la formation, de l’information et de la sensibilisation des usagers de la route, selon M. Sidibé, l’accent a été mis sur les associations féminines, les associations de jeunes, le monde scolaire, les chauffeurs et conducteurs routiers, les corporations, les porteurs d’uniforme. Au total, a-t-il déclaré, plus de 3.250 usagers et acteurs de la sécurité routière ont été formés et sensibilisés.

Souleymane Yacouba Sidibé a aussi rappelé qu’au titre du renforcement des règles de circulation et de sécurité routière, l’Anaser a appuyé les services de police et de gendarmerie à l’organisation des contrôles routiers inopinés sur l’alcool et les stupéfiants au volant, l’état des véhicules et la vitesse excessive.

Par ailleurs, au titre des données sur les accidents de la circulation routière, on retient la publication des statistiques d’accidents corporels de la circulation routière de l’année 2016. Ces statistiques donnent 541 tués en 2016 contre 569 en 2015, soit une réduction du nombre de tués de 4,92% ; 5532 accidents corporels en 2016 contre 5944 accidents corporels en 2015, soit une réduction du taux de 6,93%.

Diango COULIBALY

Le Reporter du 30 Août 2017