Partager

L’opération «Prêts énergie renouvelable» est un exemple réussi de partenariat public privé, selon Gaoussou Mariko, membre de l’Association des professionnels des banques et établissements financiers (APBF). Dans ce cadre, un protocole qui implique 9 banques, bientôt 10, la société Access et l’Etat va permettre aux banques de financer l’acquisition par la clientèle de kits solaires fournis par la société Access et contrôlés par l’Agence de l’énergie rurale (AER), une structure du ministère de l’Energie.

Des agents de près d’une dizaine de banques maliennes étaient réunis par l’AER dans la journée du 23 juin 216. Il s’agissait de former les banquiers sur «les prêts énergie renouvelable», un nouveau produit que les banques vont bientôt promouvoir. «Pour bien vendre un produit, il faut bien le connaitre. La formation d’aujourd’hui permettra justement aux agents de banques de bien connaître le produit qu’ils vont financer et vendre à leurs clients», a déclaré Mariko.

A en croire Aminata Fofana, la représentante du ministre de l’Energie, le projet «Prêts énergie renouvelable» est une initiative du gouvernement malien pour faciliter l’accès des populations aux équipements solaires photovoltaïques et cela pour l’atteinte de l’un des objectifs de la politique énergie nationale qui est la fourniture des services énergétiques au plus grand nombre de la population au moindre coût et en quantité suffisante.
C’est dans ce contexte que le projet «Prêts énergie renouvelable» a été élaboré en vue de faciliter l’acquisition individuelle de kits solaires photovoltaïques, conçus pour satisfaire en partie ou en totalité les besoins domestiques ou résidentiels d’électricité du client. L’effort conjoint des structures techniques des départements en charge des finances et de l’énergie et des banquiers de la place a permis d’établir le mécanisme de mise en œuvre du projet.

Pour la mise œuvre, le ministère de l’Energie et de l’Eau a signé un protocole d’accord de financement avec les banques pour surmonter l’obstacle de l’investissement initial, trop élevé, permettant aux consommateurs de contracter auprès d’une banque partenaire un prêt individuel de type spécifique couvrant les coûts d’achat et d’installation des kits désirés. Le gouvernement a aussi signé un contrat de partenariat avec l’entreprise Access pour la fourniture et l’installation des équipements.
Après la COP21, les enjeux des énergies renouvelables sont devenus planétaires avec des engagements forts des donateurs pour leur financement. «Donc, il bien pour un pays comme le nôtre et pour des banquiers avertis comme vous de se positionner pour drainer ces financements dans notre pays au profit de nos populations», a affirmé Souleymane Berthé, directeur de l’AER.

Soumaila T. Diarra
24 Juin 2016