Partager

Gouverneurs et présidents des Assemblées régionales de Tombouctou, Gao et Kidal ainsi que partenaires techniques, notabilités et dignitaires de culte, étaient présents.

Cette session du conseil d’administration, revêtait un caractère particulier, car elle marquait le démarrage effectif des activités de l’ADN.

L’ADN, né il y a bientôt deux ans des cendres de l’Agence pour le développement intégré du nord Mali (ADIN), a été crée par le gouvernement afin d’appuyer les habitants du Septentrion de notre pays, a rappelé Mr Cissoko.

L’ADN, selon le directeur de cabinet du Premier ministre, reste un outil inestimable d’impulsion du développement des régions de Tombouctou, Gao et Kidal.

Leur entière disponibilité à, œuvrer pour la réussite des différents programmes qui seront initiés, et soutenir les actions concrètes contre la sécurité dans toutes ses dimensions, afin d’assurer la stabilité dans le Septentrion, a été exprimée par les gouverneurs, ainsi que les responsables administratifs et politiques des trois régions.

A la fin des travaux, les recommandations suivantes ont été formulées par les participants : la relecture du règlement intérieur de l’Agence ainsi que l’harmonisation de son organigramme avec les dispositions du décret fixant son organisation et les modalités de son fonctionnement.

Également, au titre du programme d’activités en cours, souhait a été émis par le conseil d’administration que des dispositions utiles soient prises pour l’organisation du forum de Kidal avant fin 2006.

Les recommandations formulées, constitueront pour la direction générale de l’Agence une véritable feuille de route pour l’accomplissement de sa mission, a indiqué Mr

04 août 2006.