Partager

« L’Association pour la Revalorisation de l’Expertise Nationale » (ARENA) est une association apolitique à but non lucratif qui vient prêter main forte à l’Etat et aux ONG pour faire face aux effets dévastateurs de la crise économique et financière.

Elle est constituée de cadres de haut niveau ayant servi l’Etat dans ses différents compartiments. Elle a été portée sur les fonts baptismaux le samedi 14 mars au Centre International de Conférences de Bamako (CICB), sous la présidence de l’ex-Premier ministre, Ahmed Mohamed Ag Hamani.

La crise économique ayant frappé de plein fouet le monde entier, les gouvernants, les gouvernés et les ONG ne cessent de multiplier les partenariats afin de sortir du tourbillon infernal qui dévaste de plus en plus de pays.

Le Mali ne faisant guère exception doit, bien entendu, prendre les dispositions nécessaires pour atténuer les conséquences de cette crise. C’est pour cela que l’Association pour la Revalorisation de l’Expertise Nationale, constituée d’une cinquantaine de retraités qui ont servi comme Premiers ministres, Ministres, Ambassadeurs, PDG, Députés, Maires, Conseillers Gouverneurs et bien d’autres se sont retrouvés dans le but d’aider l’Etat et les ONG à se sortir du gouffre.

A cet effet, l’ARENA, pour mener à bien sa mission, s’est assignée un certain nombre d’objectifs. Il s’agit de mettre à la disposition des autorités publiques et des privés des partenariats nationaux et étrangers, des ressources humaines de haute qualité à travers un corps de cadres compétents au savoir et au savoir faire avérés.

Ceci, pour participer à l’encadrement au niveau des différents départements ministériels à l’élaboration de certains dossiers, la conduite de certaines négociations et la maîtrise de certains projets ; renforcer la formation permanente des ressources humaines en participant à l’analyse et à l’étude de la problématique des politiques publiques afférentes aux préoccupations économiques, sociales et culturelles des populations ; enrichir le débat national permanent et initier des conférences-débats sur des thèmes d’intérêt national et international, seule ou en association avec des organisations visant les mêmes objectifs.

Pour finir, l’ARENA entend restaurer, préserver et promouvoir la notoriété des cadres retraités dont l’expertise, l’expérience et les services rendus à la nation méritent beaucoup plus de considération, de recours pertinent et d’utilisation rationnelle.

Le président de l’Association, Ahmed Mohamed Ag Hamani et ses associés ont jugé nécessaire de mettre en place une association capable de gérer des situations tant nationales qu’internationales. « En cette année 2009, l’abyssale crise financière dont parlent tant tous les médias, secoue durement les économies nationales de par le monde y compris celles considérées jusque-là comme étant les plus solides », a relevé le président dans son discours d’ouverture.

Il a indiqué que les pays devenus plus vulnérables que jamais les uns que les autres ont expressément besoin de toutes les énergies intellectuelles et techniques disponibles pour juguler la crise et relever les défis du nouvel ordre mondial.

Ajoutant que « compte tenu, hélas, et ce depuis des décennies déjà, de la baisse générale de la qualité de l’enseignement dans tous les ordres telle que reconnue par le Forum National sur l’Education de décembre 2008, il va de soi que des initiatives innovantes et porteuses pour la qualité du travail sont d’absolue nécessité. C’est dans un tel contexte qu’un groupe de cadre retraités de la Fonction publique a imaginé et conçu les documents relatifs à la création de cette association apolitique, à but non lucratif et non assujettie à quelque structure étatique ou privée que ce soit ».

Le président de l’ARENA a souligné que « sous tant d’auspices bienheureux, il devient clair que la somme des efforts conceptuels et pratiques de l’Administration, du Secteur privé, de la Diaspora et des cadres désormais sortis des arcanes de la Fonction publique s’annonce être sans nul doute le meilleur canevas d’évolution face aux immenses défis qui nous interpellent ».

L’ex-Premier ministre du président Amadou Toumani Touré soulignera que l’ARENA, bâtie sur de tels crédos dont la noblesse n’est guère à démontrer, « entend mettre à la disposition des autorités publiques et des privés, des partenaires nationaux et étrangers un corps de cadres dont la compétence, l’efficacité et donc le rendement ont déjà pu être rigoureusement vérifiés par le passé ». Pour finir, il a précisé que l’ARENA va, ainsi, recéler en son sein, vu la diversité des profils des retraités, « une complémentarité de talents rarement réuni en un même moule ».

L’ARENA est une association qui est ouverte à toute personne physique et morale remplissant les conditions requises ou qui accepte de se soumettre à ses Statuts et Règlement Intérieur.

Elle est dotée d’une Assemblée générale qui est l’instance suprême et se charge d’élire les membres du bureau ; d’arrêter le programme annuel de l’Association ; de fixer l’organisation interne, le cadre organique, les règles particulières relatives au fonctionnement et à l’administration et adopte les différents manuels de gestion ; d’adopter le budget prévisionnel de l’ARENA, ses modifications éventuelles et approuver le bilan financier ; d’examiner et d’approuver le rapport annuel du bureau ; de statuer sur les dons et legs et, enfin, de donner un avis motivé sur toutes les questions soumises par le bureau.

Le bureau est l’organe d’exécution des décisions et missions qui lui sont confiées par l’Assemblée générale. Il prépare les réunions, exécute les décisions et rend compte de leur exécution.

Il est composé d’un Président, Ahmed Mohamed Ag Hamani, plusieurs fois ministres sous la Deuxième République (1974-1991) et Premier ministre sous la Troisième, d’un Vice-président, Mamadou Kaba, journaliste chevronné puis diplomate, d’un Secrétaire général, Hamma Bocary Bâ, conseiller technique à la primature, d’un Trésorier général, Fangatigui Doumbia, agent comptable du Trésor, d’un Trésorier général adjoint, Déni Traoré, ancien commissaire du Plan, d’un Secrétaire à l’organisation, Kabiné Diané, Directeur de planification à l’éducation, d’un Secrétaire à l’information et à la communication, Dr Mantala Coulibaly, Directeur de l’Office Malien du Bétail et de la Viande (OMBVI), d’un Secrétaire à la promotion et à la solidarité, Kaba Camara, ancien fonctionnaire des Nations Unies à Addis Abébas, enfin, d’un Commissaire aux comptes, Ousmane Diallo, ancien fonctionnaire de la CEDEAO.

Le siège de l’Association pour la Revalorisation de l’Expertise Nationale est à Magnambougou, à la rue 250, porte 228.
Le numéro de téléphone est le 20-20-90-04 ou 75-32-94-84.

Moulaye HAIDARA

Stagiaire

17 Mars 2009