Partager

Une centaine d’organisations de la société civile et d’ONG ont décidé de boycotter les assemblées générales annuelles du groupe de la Banque mondiale et du FMI qui ont lieu les 19 et 20 septembre 2006 à Singapour.

Selon le coordinateur d’ActionAid, Eric Gutierrez, cette décision est consécutive à la volonté « manifeste » des autorités singapouriennes d’empêcher l’entrée et la libre circulation des ONG sur l’île pendant les assemblées.

« Nous sommes venus, armés d’évidences, non pas avec des armes », a-t-il dit. « Notre mission était de présenter les impacts négatifs réels et concrets des politiques de la Banque mondiale et du FMI sur les populations. Nous avons été sortis des rangs et traités à l’aéroport comme des criminels. C’est inadmissible », a-t-il ajouté.

Paul Wolfowitz, le président de la Banque mondiale, interrogé sur la question a dit qu’il en a discuté avec le Premier ministre de Singapour. « La situation des ONG sera examinée au cas par cas, et certaines seront admises sur le territoire singapourien. Cela ne dépend pas de nous et nous le déplorons », a-t-il précisé.

Alexis Kalambry

(Envoyé spécial à Singapour)

19 septembre 2006.