Partager

Le sélectionneur national, José Ruiz, place le Nigeria parmi les favoris du tournoi. Mais pour le technicien français tout reste possible dans le match qui oppose aujourd’hui les Aigles et la sélection nigériane

jpg_une-2045.jpgLa grande messe du basket africain a démarré hier au Palais des sports de Treichville. Sur le papier, cette 27ème édition de l’Afrobasket masculin s’annonce très ouverte même si certains pays semblent au dessus du lot. Les Aigles du Mali font leur entrée en matière aujourd’hui contre l’un des favoris du tournoi, le Nigeria. Et pour ce premier match du tour préliminaire, Modibo Niakaté et ses partenaires affichent une grande détermination et n’ont pas l’intention de rater leur entrée en matière. «Pour notre première sortie contre le Nigéria, nous allons donner le meilleur de nous même, promet le sélectionneur national, José Ruiz. C’est un bon test pour nous quand on sait que le Nigeria est actuellement sur un nuage avec de grands joueurs qui évoluent pour la plupart dans les championnats européens. Mais le fait que le Nigeria soit considéré comme favori de cette rencontre nous met dans une situation facile car nous allons jouer notre basket sans pression, ajoute le technicien français.

«Notre premier objectif n’est pas de battre le Nigeria à tout prix mais plutôt de négocier cette rencontre afin de bien préparer les deux derniers matches de poule contre le Cameroun (vendredi, ndlr) et le Congo (dimanche, ndlr), indique José Ruiz. Il faut que les gens comprennent que le Mali a débarqué à Abidjan très affaibli avec l’absence de plusieurs cadres pour des raisons diverses. Mais malgré ces absences on ne se présentera pas en victime», martèle le technicien français qui a remporté l’Afrobasket féminin avec le Mali en 2007 au Sénégal. «Je suis ici avec des jeunes qui ont aussi envie de montrer au peuple malien que malgré le forfait des anciens cadres, la sélection est capable de faire un beau parcours. En fait, notre objectif est de passer d’abord le premier tour en devenant soit deuxième soit troisième pour jouer en huitième de finale contre le Cap-Vert. Pourquoi cette équipe, parce que nous avons plus de chances de gagner contre ce pays que face au multiple champion d’Afrique, l’Angola», explique le technicien français. Pour José Ruiz, une belle prestation contre le Nigeria aidera le groupe à préparer les deux dernières rencontres de poule.

«Nous avons fait une bonne préparation avec la participation de l’Equipe nationale au tournoi de Dakar et des matches amicaux contre les trois meilleures équipes de Bamako, note le sélectionneur national. Tous les joueurs sont opérationnels et l’équipe sera au grand complet pour cette première sortie contre le Nigeria qui fait figure de grand favori du groupe». Tout porte à croire que José Ruiz bâtira son équipe autour du grand espoir du basket malien, Boubacar Sidibé. Sauf surprise donc, le sociétaire du Stade malien sera le meneur de la sélection pendant cette 27è édition de l’Afrobasket masculin. En effet, l’ancien joueur du Djoliba et meilleur espoir 2012 du championnat est l’un des meilleurs pivots des Aigles. Du haut de son mètre 79 kg, Boubacar Sidibé réalise des statistiques énormes à chaque match. En atteste sa dernière sortie avec les Aigles (match amical contre le Réal, ndlr) au cours de laquelle l’international malien a marqué 20 points pour 12 rebonds et 6 passes.

Une chose est sûre, si Boubacar Sidibé retrouve toutes ses sensations, les Aigles feront mieux que se défendre face au Nigeria. Mais avant l’explication entre le Mali et le Nigeria le public abidjanais assistera d’abord à la confrontation entre le Cameroun et le Congo. Pour cette rencontre, le Cameroun fait figure de favori logique surtout quand on sait que le Congo participe pour la première fois à la compétition. Les deux autres rencontres du jour opposeront la Tunisie et le Maroc d’une part et d’autre part, le Rwanda et le Burkina Faso. Championne d’Afrique 2011, la Tunisie est, avec l’Angola, l’équipe à battre du tournoi. Les Aigles de Carthage peuvent notamment miser sur leur grande expérience et la présence dans le groupe du maestro, Salah Mejri (2m 17) fraichement transféré au Réal Madrid, pour conserver leur titre. Mais disons-le sans ambages, la tâche ne s’annonce pas facile pour les Tunisiens car plusieurs pays peuvent prétendre au sacre cette année.

Envoyés spéciaux D. COULIBALY A. SISSOKO

– ——————- ————————-

LES POULES

Groupe A : Côte d’Ivoire, Egypte, Sénégal et Algérie


Groupe B : Tunisie, Rwanda, Burkina et Maroc
 Groupe C : Angola, Centrafrique ; Mozambique et Cap-Vert


Groupe D : Nigeria, Cameroun, Congo et Mali


LE PROGRAMME

12h30 : Rwanda-Burkina Faso

15h : Cameroun-Congo

17h30 : Nigeria-Mali

20h : Tunisie-Maroc

Aujourd’hui : Tunisie-Maroc, Rwanda-Burkina-Faso, Nigéria-Mali, Cameroun-Congo

Jeudi 22 août : Sénégal-Côte d’Ivoire, Algérie-Egypte, Mozambique-Angola, Cap-Vert-Centrafrique,

Vendredi 23 août : Congo-Angola, Mali-Cameroun, Burkina Faso-Tunisie, Maroc-Rwanda,

Samedi 24 août : Côte d’Ivoire-Egypte, Sénégal-Algérie, Angola-Centrafrique, Mozambique-Cap-Vert,

Dimanche 25 août : Nigeria-Cameroun, Congo-Mali, Tunisie-Rwanda, Burkina-Faso-Maroc.


L’Essor du 21 Août 2013