Partager

Battus mercredi par le Nigeria, les Aigles du Mali croiseront le fer avec le Cameroun, ce vendredi en match comptant pour le 2e tour préliminaire de l’Afrobasket-2013. Les poulains de José Ruiz doivent obligatoirement remporter cette rencontre s’ils veulent se qualifier pour les 8es de finale de la compétition.

Battus lors de leurs premiers matchs par le Nigeria, les Aigles du Mali n’ont plus droit à l’erreur face au Cameroun, vainqueur du Congo (74-43). Les Aigles doivent impérativement gagner cette rencontre, pour redonner espoir à leurs supporters. Le match contre le Nigeria doit avoir servi de leçon à l’entraîneur et à ses poulains.

Face au Cameroun, ils pourront compter sur les nouveaux talents comme Namory Bounty, classé meilleur joueur de la rencontre Mali-Nigeria avec 21 points, Modibo Niakaté et Ibrahim Saounera. Malgré la réduction de l’effectif à dix avec le retrait de Mahamoud Diakité et d’Adama Mandiou par la Fiba pour des raisons de nationalité, José Ruiz peut compter sur la force et la rapidité d’Abderhamane Maïga du Stade malien de Bamako qui monte en puissance.

Malgré la défaite initiale, bon nombre de spécialistes du basket estiment que la sélection du Mali a des chances d’aller loin dans la compétition. « Quand je vois l’évolution de cette équipe malienne pendant la période préparatoire ainsi que la qualité de son match contre le Nigeria, je la vois difficilement quitter la compétition bredouille. Une équipe normale de basket est faite de 12 joueurs au minimum, mais le Mali était déjà diminuer mentalement et en nombre bien avant le match contre le Nigeria mais il a pu tenir », analyse Philipe Zigraff, journaliste à la RFI.

D’après certains, bien que le Mali soit arrivé en Côte d’Ivoire en outsider, avec la motivation et la persévérance des poulains de José Ruiz, il ne va pas se laisser faire. Avec les dix joueurs restant, José Ruiz tentera aujourd’hui d’obtenir un ticket de qualification pour les Aigles.

Sory I. Konaté

(envoyé spécial à Abidjan)

Ils ont dit…

Niakaté Modibo (capitaine des Aigles du Mali) :

« Je pense que cette défaite est concevable pour nous, car le Nigeria fait partie des grandes nations de basket du continent. Il faut aussi savoir que nous pouvions faire mieux si notre banc de touche avait été comparable au leur. La défection de Mahmoud et d’Adama Mandiou a beaucoup affecté l’équipe, car ils étaient les deux joueurs majeurs et on apprend aujourd’hui qu’ils ne sont pas qualifiés. Cela nous a fait vraiment mal. Prochainement, on va essayer de revenir avec la même énergie, plus de concentration. On sait qu’il nous manquera deux joueurs, mais on tiendra jusqu’au bout ».

Diogu Ikechukuwu (capitaine nigérian) :

« Je pense que le Mali était très bien parti pour la rencontre. Nous avons tout fait pour nous ressaisir pour gagner ce match. Cette rencontre avec le Mali prouve suffisamment que c’est le basket africain qui évolue, car du début à la fin, la montée d’adrénaline ne faisait que se faire sentir. L’une des clés de notre victoire a été le coaching qui a beaucoup payé. D’abord on était perdu dans le premier quart temps, mais avec quelques modifications le coaching a fini par payer. Nous allons désormais nous préparer pour la prochaine rencontre, qui ne sera surtout pas facile ».

Les Échos du 23 Août 2013