Partager

Le Mozambique n’a pas fini avec l’Afrobasket féminin. Après la compétition organisée à l’endroit des Séniors et qui a vu l’Angola conserver son titre de champion, le pays de Deolinda N’gulela (membre du cinq majeurs de l’Afrobasket féminin), abrite depuis samedi dernier la compétition réservée aux moins de 16 ans.

Pour la troisième édition de cette compétition huit pays participent à ce championnat d’Afrique dont le tenant du titre est le Mali. Outre le Mali et le Mozambique, pays hôte, prendront par à cette 3e édition de l’Afrobasket U16: l’Angola, le Botswana, la Côte d’Ivoire, l’Egypte, le Gabon et la Tunisie. Ces pays là ont été repartis en deux groupes. Le groupe A est composé du pays organisateur c’est à dire le Mozambique, l’Egypte (vice championne), la Tunisie et le Gabon tandis que dans le groupe B on retrouvera le champion en titre, le Mali, l’Angola, la Côte d’Ivoire et le Botswana Pour son premier match la sélection nationale a donné une véritable correction aux Botswanaises sèchement battues 116- 6. Un score jamais réalisé dans une compétition de basket du moins dans celle organisée par la FIBA.

C’est dire les championnes en titre ont fait une forte impression garder son titre. Le Mali a ainsi marqué son territoire dans cette compétition. Le deuxième match de cette première journée a mis aux prises dans le groupe A, la Tunisie au pays hôte, le Mozambique. Très agressives en défense, les Mozambicaines vont prendre l’avantage très rapidement 11-2. A la fin du premier quart temps malgré un retour des Tunisiennes, le Mozambique mènent au score 14 à 9. A la mi-temps, le Mozambique, est toujours devant de quatre points 26-22.
Au retour des vestiaires, Les Mozambicaines poursuivent sur leur lancée.

Dominantes aux rebonds, elles réussissent à creuser l’écart pour atteindre le troisième quart temps avec un avantage de + 10 (40-30).
Un écart qu’elles se contenteront de gérer, malgré les efforts des Tunisiennes dans les dernières minutes. Le Mozambique s’impose sur le score final de 55 à 46 soit seulement 9 points de différence. Il faut signaler que cette compétition a commencé samedi dernier et prendra fin le samedi prochain. Pour rappel la première édition de cette compétition s’est déroulée à Bamako en 2009 où les Aiglonnes ont remporté face à l’Egypte au pavillon du stade Modibo Keïta. Deux ans plus tard, c’est à dire en 2011 en Alexandrie (Egypte) les joueuses d’Oumarou Sidiya ont remis ça en battant à nouveau en finale l’Egypte dans son fief sur le score de 66-54

D. COULIBALY

Essor du 07 Octobre 2013