Partager


Artiste, animateur et leader de Génération consciente, Claudy Siar ne cesse de se battre pour la promotion des cultures africaines, notamment la musique du continent. Sa dernière initiative en date est « Africa Star » qui vient de prendre fin à Libreville (du 23 mai au 27 juin 2008). Il s’agit d’une émission de téléréalité, sans doute inspirée de Star Academy (France), qui a mis en concurrence huit jeunes talents du continent dont Bintou du Mali.

Ce concours a été finalement remporté par Sydney (Emmanuel Sine-Tum de son vrai nom) du Cameroun. Africa Star est la première émission à mettre en compétition de jeunes artistes africains.

Ils s’appelaient Bintou (Mali), Christelle (RD Congo), Gaël Gbessovi (Bénin), Joël (Gabon), Ricko (Côte d’Ivoire), Sia (Guinée-Conakry), Sydney (Cameroun) et Woly (Sénégal) ! Ils ont en commun leur jeunesse et surtout leur passion de la musique.

Ils ont ainsi été les premiers à inaugurer la Star Academy à l’Africaine : Africa Star ! Une initiative de Claudy Siar, le leader de la génération consciente et animateur sur RFI. Et c’est Emmanuel Sine-Tum alias Sydney qui a remporté cette Star Academy à l’africaine.

Pour voter pour son candidat préféré, il suffisait de composer le numéro qui correspond à votre pays de résidence. Les prime-times avaient lieu tous les vendredis et étaient retransmises (en directe ou en différé) par de nombreuses chaînes africaines dont Africable.

Ainsi, du 23 mai au 27 juin 2008, Libreville (Gabon) abrité la première édition de l’émission Africa Star. Cet événement de téléréalité a mis en compétition de jeunes artistes du Bénin, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Gabon, de la Guinée, du Mali, de la République démocratique du Congo et du Sénégal.

Il s’agissait en fait d’un concours musical au cours duquel de jeunes talents ou chanteurs en herbe ont suivi des cours principalement axés sur le chant et la danse. A la fin de chaque semaine, les concurrents participaient à une émission (prime-time) diffusée en direct et qui se terminait en général par l’élimination d’un candidat à travers le vote du public.

Un objectif réellement atteint parce qu’elle a suscité un grand intérêt dans tous les pays où elle a été diffusée. Il faut souligner qu’il y a eu aussi entre 300 et 400 postulants pour cette première édition d’Africa Star.

Les huit candidats finalistes ont reçu une formation et participé à des shows. Ils ont ainsi bénéficié de l’expérience de célébrités comme Pierre Akendégué. Ils ont aussi côtoyé des stars comme Boncana Maïga, Jacob Desvarieux, Jocelyne Béroard, Meiway, Alpha Blondy, Ismaël Lô…. Sans compter que le jury leur a généralement proposé des challenges enrichissants.

Le lauréat de cette première édition, Sydney du Cameroun, recevra 5 millions de F CFA en prime et les organisateurs vont assurer l’enregistrement de son 1er album. Les huit candidats participeront à une tournée sur le continent.


Alphaly

Bintou, l’ambassadrice du Mali

Etudiante en 11e au lycée Avenir de l’Hippodrome, Bintou Soumbounou a défendu les couleurs du Mali à la 1re édition de Africa Star. Même si elle a été très tôt éliminée, cette Nioroise, née à Bamako, a bien joué sa partition. Mais, contrairement à ses concurrents, elle n’a pas assez

N’empêche qu’elle a du talent et peut réussir une grande carrière artistique. « Ma passion pour la musique tient de la famille, car mon père, Hamet Soumbounou, est un griot, un grand parolier des Sarakolé, ses jatigi. Il est bien connu dans le milieu musical, ainsi que ma mère, Yayi Sylla, qui est aussi une griotte« , dit-elle.

La musique est donc un héritage familial. La preuve, c’est que ses frères sont des guitaristes ou des rappeurs. Avec eux, elle a déjà participé à des nombreuses activités comme les Nescafé Tours (concours de rap) au Palais de la culture et au Babemba. « Après l’école, une de mes priorités est donc la musique, mais ma mère insiste pour que j’aille d’abord à l’école et que la musique vienne après.

J’adore également faire la cuisine« , dit ce talent en herbe, fan de Salif Kéita et de Céline Dion. Comme elle le rêvait, Africa Star a été une excellente opportunité pour apprendre les ficelles du métier. C’est une bonne école qui lui permettra sans doute de réaliser tous ses rêves artistiques.


Alphaly

02 Juillet 2008