Partager

Même si un communiqué officiel n’est pas encore disponible sur la situation des affrontements des 29 février et 1 mars 2012 entre l’armée et les insurgés dans la localité de Tessalit, les services chargés de la communication de l’armée restent catégoriques : les assaillants ont été repoussés hors de la zone.

Après une relative accalmie de près d’une semaine, période pendant laquelle des informations officieuses faisaient état d’une volonté de négociation exprimée par les rebelles, les combats ont repris entre l’armée malienne et le Mouvement National de Libération de l’Azawad, le 29 février.

«Nous avons atteint nos objectifs militaires», nous a déclaré, le directeur de l’information et des relations publiques de l’armée, le colonel Idrissa Traoré dans la nuit du 1er au 2 mars 2012. En clair, il indique que la zone, théâtre d’affrontements de plus de 24 heures, est actuellement contrôlée par l’armée nationale qui aurait combattu avec des moyens très sophistiqués. Le camp militaire et une piste d’atterrissage, principaux points stratégiques de la localité, seraient contrôlés par les forces de défense et de sécurité.

Les combats dont la violence a été reconnue par les parties en conflit ont certainement fait des victimes et des dégâts matériels de part et d’autres. «Pour le moment, nous ne nous occupons pas du bilan», a souligné le colonel Traoré. Les opérations militaires se seraient arrêtées en début d’après midi du 1er mars 2012 mais le calme reste précaire.

Seydou Coulibaly

02 Mars 2012

©AFRIBONE