Partager

Dans le cadre de l’affaire « pélé terrain » à Torokorobougou, les jeunes du quartier ont manifesté leur mécontentement à travers une marche hier, pour réclamer la libération de leurs collègues arrêtés. C’est au cours de cette manifestation que le fils de Mme Diakité Sarata Traoré a tiré à bout portant sur les manifestants, faisant trois blessés dont un grave Mamadou Diané, atteint d’une balle à la tête.

Hier lundi, les jeunes du quartier de Torokoroboubou en commune V de Bamako, ont procédé à une marche vers la mairie de la dite commune pour manifester leur mécontentement dans le cadre de l’affaire du terrain de football appelé communément pélé terrain. En effet, cette affaire qui dure depuis quelques années maintenant, oppose les jeunes de Torokorobougou à une association de femmes dirigée par Mme Diakité Sarata Traoré.

Selon nos sources, le terrain pélé qui dans le plan du quartier est réservé pour être un dispensaire, servait d’espace de rassemblement et de manifestation des jeunes du quartier.

Depuis l’attribution de ce terrain à l’association de Mme Diakité Sarata Traoré par le gouverneur du District à l’époque Ibrahim Féfé Koné, les jeunes ont montré leur mécontentement.C’est ainsi que lors des événements du 22 mars dernier, ils ont défait la clôture et réinstallé les poteaux de football en renommant l’espace « terrain CNRDRE« .

La justice après avoir été saisie par l’association de Mme Diakité, procède à des arrestations qui soulèvent la colère des jeunes du quartier. C’est ainsi qu’ils ont occupé les rues du quartier hier matin en faisant sortir tous les élèves des écoles avoisinantes pour réclamer la libération de leurs collègues. Lors des manifestations, le fils de Mme Diakité Sarata Traoré du nom de Zoumana Diakité croyant que les manifestants se dirigeaient vers leur domicile, a tiré à bout portant sur la foule, faisant trois blessés dont un grave Mamadou Diané qui a reçu une balle dans la tête.

Nous y reviendrons.

Sory Ibrahima Coulibaly, stagiaire

L’Indépendant du 20 Novembre 2012