Partager


La présidente de la chambre d’accusation de la Cour d’appel de Niamey a énoncé mardi le délibéré concernant le correspondant de RFI, Moussa Kaka : « Les faits sont re-qualifiés en délit d’atteinte à l’intégrité du territoire national pour entente avec les éléments du MNJ, selon l’article 80 du code pénal ».

Le tribunal ordonne donc le renvoi de Moussa Kaka devant le tribunal correctionnel de Niamey pour y être jugé et sa mise en liberté provisoire. Moussa Kaka avait été arrêté le 20 septembre 2007, puis inculpé de « complicité d’atteinte à l’autorité de l’Etat » pour des liens présumés avec les rebelles touaregs.

Après le ping-pong par presse interposée, le feuilleton Serge Daniel risque de finir au prétoire. Selon certaines sources, Radio France Internationale vient de porter plainte contre notre confrère L’Aube.