Partager

Ce samedi 5 novembre 2016, l’Association des parents et épouses des bérets rouges assassinés (Apembra) a organisé une conférence à la Maison de la presse pour réclamer la justice et les funérailles des 21 bérets rouges assassinés. La cérémonie était animée par la présidente de l’association, Mme Sagara Bintou Maïga.

sagara-int.jpg
Depuis longtemps l’Apembra réclame vérité et justice pour leurs maris et enfants disparus le lendemain du contre coup d’état de 2012. Et c’est dans ce contexte, l’Apembra a fait défilée dans la salle de conférence les enfants des différents victimes, avec des placards dans leurs mains, sur lesquels sont affichés des photos des disparus.

« Nous ne demandons que la justice. Que le ministre de la justice nous donne une date pour le jugement des présumés auteurs des assassins des 21 bérets rouges et une date pour les funérailles. Depuis 4 ans nous attendons cette justice. Nous réclamons nos droits aux autorités. Nous avons eu des menaces, des pressions et nous continuerons à le réclamer. Et si la justice nationale se montre incapable, nous allons saisir la cour pénale internationale » a déclaré la présidente de l’association, Mme Sagara Bintou Maïga.

La cérémonie a enregistré la présence du secrétaire général de l’association, Yacouba Dembélé, des parents des victimes, du président du Parena, Tièblé Dramé et des sympathisants.

Sory I. Konaté

05 Novembre 2016
©AFRIBONE