Partager

La démission du ministre Ahmed Sow a brièvement refait surface lundi après-midi à la conférence de presse animée, après l’inauguration du Cigem, par le commissaire européen chargé du développement et de l’aide humanitaire, Louis Michel.

Mais, pour éviter toute polémique, le commissaire européen a déclaré ne pas s’étendre là-dessus, arguant que chacun a déjà sa religion sur ce qu’il convient d’appeler « affaire Ahmed Sow », précédemment ministre de l’Energie, des Mines et de l’Eau et ex-directeur du Centre de développement de l’entreprise (CDE), soupçonné d’avoir pris des intérêts dans des sociétés bénéficiaires de financement de la Banque européenne d’investissement (BEI).

Toutefois, se sentant comme un poisson dans l’eau M. Michel, le « rabais » de migration est conditionné au développement et à la promotion de l’emploi. Il ajoutera que l’Union Européen met, chaque année, à la disposition de notre pays une somme importante dans le cadre de l’aide au développement.

La conférence de presse a été suivie d’une table ronde au Musée national sur le thème : « Vers une approche concertée de la gestion des migrations ». La journée consacrée à la migration a pris fin par la remise de prix aux étudiants qui ont réalisé des travaux artistiques sur la migration et le vernissage de l’exposition de photographie.

Sidiki Doumbia

08 Octobre 2008