Partager


Acquittés, le mardi 8 juillet au bénéfice du doute, Soumaïla dit Karamoko Dembélé et Amadou Coulibaly dit fool, tous deux étudiants en 1ère année à la FSJE, présumés agresseurs ayant perpétré des coups et blessures volontaires sur la personne du Professeur Djibonding Dembélé, se retrouveront de nouveau devant la justice.

En effet, le bouillant Mamadou Bandiougou Diawara, Substitut du Procureur de la Commune III, qui avait demandé le maintien des deux étudiants dans le lien de la culpabilité, a interjeté appel.

Ce magistrat s’oppose au relaxe des deux étudiants qui, selon lui, ont porté des «coups prémédités, des blessures volontaires sur Djibonding Dembélé».

Mamadou Bandiougou Diawara continue à croire que tous les indices incriminent les deux étudiants qui, dans leurs dépositions, ont avoué qu’ils étaient passés le jour du drame à la FSJE, entre 17 heures et 18 heures.

C’est dire que l’affaire sera jugée de nouveau à la Cour d’Appel. Reste à savoir qu’elle sera la réaction à la fois des étudiants de la FSJE, des professeurs de la même Faculté et du Syndicat national de l’Enseignement supérieur.

Rappelons que cette affaire a fait couler beaucoup d’encre. Le SYNESUP avait même déclenché une grève illimitée, invitant l’Etat à rechercher et à punir les auteurs de cette agression. C’est dans ce contexte que ces deux étudiants ont été appréhendés et mis en prison. Ce qui a permis au SYNESUP de suspendre son mot d’ordre de grève jusqu’à ce que les coupables soient jugés et condamnés.

Pour l’instant, les coupables sont introuvables dans la mesure où les présumés auteurs ont été libérés au bénéfice du doute.

Rien n’indique que ce jugement sera modifié en appel. Mais attendons pour mieux apprécier.

Chahana TAKIOU

11 Juillet 2008