Partager

Avant-hier, lundi 30 septembre 2019, la Cour d’appel de Bamako a tranché définitivement le différend qui opposait deux promoteurs de quincaillerie : Modibo Sylla de la quincaillerie de la paix et Adama Dembélé de la quincaillerie 2002.

Le premier qui est spécialisé dans la fabrication de brouettes a assigné le second devant le tribunal de la commune VI pour « fraude et contrefaçon de la brouette 3 caïmans » dont il détient le titre de propriété. La Cour a donné raison à Adama Dembélé. Elle a déclaré le dossier vide et a annulé le jugement et déclarer le prévenu non coupable des faits reprochés.

Ce jugement met fin donc à ce long feuilleton qui a duré plus d’une année entre les deux grands promoteurs de quincaillerie. Voir ci-contre l’arrêt de l’audience rendue par la Cour qui lave l’honneur et la dignité du promoteur de la quincaillerie 2002, Adama Dembélé.

Lassi Sanou
Le Démocrate du 02 Octobre 2019