Partager

Depuis un certain temps, les lotissements de Bougouba, en commune II du District de Bamako, font l’objet de litige foncier à cause des occupations illicites. Certains individus, sans titre ni droit, ont eu à faire des constructions en matériaux durables sur ces parcelles.

Ce constat a été fait, le 22 avril 2008, par l’Etude de Maître Moctar Diallo, huissier de justice sis à l’immeuble Seydou Ly à Médina-coura Bamako, rue 1, porte 28, qui s’est transporté sur les lieux avec une équipe technique. Il appert que le constat a porté sur trente trois parcelles à usage d’habitation réparties en six séries dont certaines sont habitées.

Face à la situation, le maire de la commune II du District de Bamako, Gaoussou Ly dit «Boukader» a fait un communiqué en date du 2 mai dernier afin d’inviter les occupants des parcelles à usage d’habitation concernées à se présenter à la mairie munis des documents s’y rapportant avant un délai de 15 jours qui doit expirer le 17 de ce mois.

Pour faire face à la situation, les intéressés sont priés de s’adresser au chef d’antenne des domaines. «Passé le délai, la mairie se trouvera dans l’obligation de procéder à la démolition des réalisations illégales constatées sur le terrain» indique le communiqué, qui a été largement diffusé dans la presse nationale publique et privée.

Face à la situation, certains intéressés se sont manifestés. Ils sont au nombre de cinq à la date d’aujourd’hui sur une trentaine. Les autres ont encore une semaine pour se manifester.

Au lieu de réunir les conditions pour cela, certains des occupants de Bougouba sont en train de chercher des «poux» sur la tête du maire, Gaoussou Ly.

Cependant, celui-ci est catégorique et ferme : «l’opération de démolition des constructions et des occupations illégales sera menée dans la plus grande transparence et avec rigueur».

Alassane DIARRA

09 Mai 2008