Partager

Le match AS Police -JA comptant pour le championnat du District de Bamako prend des allures juridico- sportives. En effet, le secrétaire général de la FEMAFOOT, Yacouba Traoré dit Yacoubadian a été momentanément gardé hier dans les locaux de la brigade d’investigation judicaire (BIJ), et même mis dans les violons. Et pour cause, il se serait rendu au niveau de cette brigade spécialisée de la police pour plaider la cause du joueur Mama Moumouni, par qui le scandale arriva. De quoi s’agit-il ?

Battus sur le terrain, les Policiers ont introduit des réserves et évocations que la ligue de Bamako a tranchées en faveur de la Jeanne d’Arc. Mais l’AS Police a interjeté appel auprès de la commission Statuts et règlement de la fédération malienne de football qui siégera bientôt.

Si les réserves en question portent sur des joueurs étrangers qui n’auraient pas des certificats de transfert en bonne et due forme, l’évocation porte sur l’identité du joueur Mama Moumouni qui aurait frauduleusement acquis des documents d’identité maliens.

Précisons enfin que le secrétaire général de la FEMAFOOT et le joueur ont été relaxés en fin de matinée.
Selon un responsable de la police, la BIJ n’a fait que retirer au joueur béninois les documents maliens établis en son nom (carte d’identité, acte de naissance et passeport).

En attendant le verdict en appel, cette affaire risque d’éclabousser plus d’un.
Initialement retenu en équipe nationale cadet, le joueur de la JA a été libéré sous les ordres du président de la commission fédérale en charge du football des jeunes.


A suivre

S DIALLO

14 Aout 2008