Partager

L’organe législatif de la Transition a promis de s’impliquer pour trouver des solutions à certains problèmes auxquels fait face l’une des vitrines de notre pays

L’accès au box est souvent problématique pour le personnel et les personnes  en situation de handicap, selon les constats des visiteurs

Dans le cadre du contrôle de l’action gouvernementale, les membres de la Commission travaux publics, domaines,  habitat et  transports du Conseil national de Transition (CNT) ont effectué hier une visite de terrain à l’Aéroport international président Modibo Keïta-Senou. La délégation, conduite par le président de ladite Commission, Modibo Keïta, a visité plusieurs endroits de l’aéroport, entre autres, le circuit de départ des passagers, celui de l’arrivée, la tour de contrôle, pour s’imprégner des  difficultés et des manquements.

Cette visite a enregistré la présence du directeur général adjoint des aéroports du Mali, Sory Doumbia, du directeur général de la société d’Assistance aéroportuaire du Mali (Asam), Maley Danfaga, des représentants de l’Agence nationale de l’aviation civile (Anac), de l’Agence pour la securité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna), de la police nationale, des douanes et des services de santé.

Elle aura permis à ladite Commission du CNT de faire plusieurs constats, notamment, le manque d’entretien de certains équipements, certains en panne depuis environ une année, la lenteur dans le traitement et l’acheminement des bagages, etc. Aussi, elle a permis aux membres du CNT de savoir que ledit aéroport dispose de 4 groupes électrogènes de 1.800 KVA chacun.

Pour le président de la Commission travaux publics, domaines,  habitat et  transports du CNT, cette visite a été initiée pour voir les conditions de fonctionnalité de cet aéroport, les problèmes qu’il a afin de permettre à l’organe législatif de la Transition  d’apporter des solutions. Pour Modibo Keïta, cet aéroport est l’une des vitrines de notre pays et à ce titre, il doit être tenu avec beaucoup de professionnalisme et de rigueur. Il a dit avoir constaté quelques problèmes comme le traitement des passagers et des bagages.

Tout comme au niveau des infrastructures. Un autre point que Modibo Keïta a souligné est  que l’accès au box est souvent problématique pour le personnel. Mais aussi pour les personnes en situation de handicap. Il a aussi  signalé de petites  imperfections au niveau des limites de la piste et qui peuvent être source d’accidents.

Selon Modibo Keïta, sa commission a mené une visite utile qui aura sûrement un impact dans les jours à venir sur le fonctionnement et les commodités au niveau de l’Aéroport international président Modibo Keïta-Senou. Il a promis que la Commission va faire une action de suivi. 
Le directeur général adjoint des Aéroports du Mali a lui aussi indiqué que cette visite était utile. C’est pourquoi, Sory Doumbia a remercié les membres de la Commission travaux publics du CNT pour leur démarche qui leur permet  de  revoir et d’évaluer ce qu’ils sont en train de faire comme travail de tous les jours pour améliorer le parcours des passagers et des usagers de l’aéroport.

Il a souligné que les insuffisances signalées par le président de la Commission avaient déjà été décelées et les dispositions sont en cours pour les prendre en charge. Avant de préciser que certaines insuffisances soulignées sont d‘ordre structurel et demandent beaucoup de moyens et d’organisation pour les prendre en charge. Toutefois, Sory Doumbia dira que tout a été noté et les dispositions vont être prises dans les jours à venir pour améliorer ce qui est faisable. Il a rappelé qu’en termes de normes, l’Aéroport international président Modibo Keïta-Senou est certifié depuis 2017 et il a été récertifié en 2020. Ce qui veut dire qu’il respecte toutes les normes d’exploitation en matière de securité et de sureté.

Source: L’Essor