Partager


Chaque jour que Dieu fait, certains élus de la Nation font la fierté du pays, à travers des actes positifs qu’ils posent. Mais tel ne semble psa être le cas du “député à vie ” de Yélimané, M. Mamadou Awa Gassama Diaby. Car, se croyant peut-être tout permis, il se sert très souvent abusivement de son immunité parlementaire pour menacer et insulter des citoyens.

Aussi, bien des Maliens se posent des questions à son sujet. Mamadou Awa Gassama ne se vante ou ne se prévaut-il pas ainsi de son “immunité parlementaire “? Est-il donc au-dessus de la loi? Est-il un fils du pays plus que les autres Maliens? Si tel n’est pas le cas, disent-ils, il est du devoir du député de Yélimané de se conformer au comportement de ses homologues députés qui connaissent leurs droits et devoirs et savent pourquoi ils représentent les citoyens à l’Assemblée nationale.


De quoi s’agit-il, en fait?

L’acte dit décevant posé par le député de Yélimané s’est passé le mardi 18 Novembre 2008 à l’aéroport de Bamako-Sénou, où l’honorable Mamadou Awa Gassama accompagnait une vieille dame. Par curiosité, il s’est approché d’un jeune Soninké et lui a posé des questions. Après cet entretien avec ce dernier, M. Gassama, pris de rage, a tout de suite pris le passeport du Soninké et a exigé que ce dernier soit immédiatement enregistré.

Mais lorsque l’agent de la société AEROSEC (la victime) a tenté d’expliquer ce qui se passe à l’honorable député, ce dernier a tout de suite commencé à proférer des injures et des menaces. Et n’eussent été l’intervention et le secours des personnes témoins, M. Gassama allait porter la main sur la dame de la société AEROSEC.

Pas de quoi fouetter un chat !

Approchée ce lundi 24 Novembre 2008, la victime a confirmé que Gassama ne connaissait même pas le jeune Soninké du nom de Soukouna Diadié. “Ils se sont connus sur place”, a ajouté la dame menacée de la société AEROSEC. Et de confier : “Je n’en vais vous entretenir sur l’histoire du jeune Soukouna”.

Et de déclarer :Le jeudi 13 Novembre 2008, le jeune Soukouna a été renvoyé auprès des autorités françaises pour authentifier son document de voyage français, à savoir son récépissé de demande de titre de séjour n°07503480376, en raison des doutes constatés sur son document. Le jeune Soukouna, ayant déjà accompli cette demande, s’est présenté le mardi 18 Novembre 2008, avec sa fiche d’authentification, au comptoir du vol 15 300 de la CAM (NRLR : Compagnie Aérienne du Mali)“.

Et la victime, de terminer :Et quand je lui est demandé de patienter un peu, en attendant l’arrivée de mon superviseur qui à son tour, avait demandé l’authentification, le passager Soukouna a tout de suite accepté. C’est après que l’honorable Mamadou Awa Gassama, qui accompagnait une vieille dame, s’est approché de notre passager, en demandant à ce dernier pourquoi il est à l’écart des autres “. Et voilà tout le fin mot de l’histoire.

Il faut de la sagesse en tout

Force est de reconnaître que Mamadou Awa Gassama n’est pas à son premier coup d’essai. D’où des questions qui fusent. Mamadou Awa Gassama serait-il venu à la députation rien que pour “régler ses comptes” et se venger de simples citoyens? Ne sait-il pas qu’un homme, un député de surcroît, ne doit pas s’attaquer sans raison à une femme, mariée de surcroît? N’est-il pas de son devoir de mettre beaucoup d’eau dans son vin, au risque d’alimenter davantage une mauvaise publicité sur lui-même? Mérite-t-il ainsi sa place dans l’auguste Assemblée, ou la couverture de l’immunité parlementaire?…

Quoi qu’il en soit, il est grand temps que les députés ne cautionnent plus de tels actes ou pratiques, quand on sait que s’ils siègent à l’Assemblée nationale, c’est surtout grâce à ces simples citoyens, donc leurs électeurs.

Marietou KONATE

25 Novembre 2008