Partager

La décision de mettre à l’écart Hamadoun Traoré et certains autres membres de l’association a été prise par le 2ème comité directeur de l’instance qui s’est tenu dimanche

Le bureau de coordination intérimaire de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM) a tenu dimanche au lycée « Massa Makan Diabaté » son 2è comité directeur sous la présidence du secrétaire général par intérim, Ibrahim Traoré dit « Papin ». Le comité directeur de l’AEEM est un rassemblement de tous les secrétaires généraux des comités des différents établissements secondaires et supérieurs de Bamako.

Le congrès, le comité directeur et le bureau de coordination sont les instances suprêmes de l’AEEM. Le comité directeur peut se tenir une à deux fois par an sur une convocation extraordinaire des différents secrétaires généraux des comités AEEM de Bamako suite à une crise au sein de l’association estudiantine. Il statue aussi sur le cas de ses membres qui ont fauté.

A l’ordre du jour de la rencontre, le comité directeur a examiné l’élaboration d’une nouvelle feuille de route de l’AEEM d’ici son congrès en fin décembre, la gestion de l’intérim, la rentrée universitaire 2012-2013. Le remaniement du bureau intérimaire, la violation des textes, les mesures et les sanctions à prendre, ainsi que la sensibilisation sur l’importance du port du casque et les perspectives ont été d’autres sujets discutés lors de ce rendez-vous. Au cours des assises, le comité directeur a décidé à l’unanimité de radier purement et simplement certains membres de l’Association.

Il s’agit du secrétaire général de l’AEEM, désormais fonctionnaire au ministère de l’Action humanitaire, de la Solidarité et des Personnes âgées, Hamadoun Traoré, du secrétaire général adjoint, Modibo Diakité, de Michery Diarra de la Faculté des sciences et techniques (FAST), Mamadou Balla de l’Institut universitaire de gestion (IUG), Balla Yara de la Faculté des sciences économiques et de gestion (FSEG).

Tous ces responsables seraient pour la plupart agents de l’Etat en même temps leaders de l’AEEM. Ce qui, a précisé le secrétaire général par intérim Ibrahim Traoré, est en porte à faux direct avec les textes de l’association. « Ce comité directeur devra nous permettre de remettre notre école sur la bonne voie, de changer de comportements, de corriger toutes ces violations de textes. Les décisions issues de cette grande rencontre devront être historiques, être une lumière de liberté et d’expression pour les élèves et étudiants », a-t-il souligné. Il a demandé à ses camarades d’assumer leurs responsabilités.

Selon Ibrahim Traoré c’est l’injustice qui provoque l’insécurité et la violence dans l’espace scolaire et universitaire. Les auteurs de cette injustice, de cette insécurité et de cette violence ne sont autres que les leaders de l’AEEM tandis que les élèves et étudiants en sont les victimes. Ces fléaux doivent être bannis dans ces deux espaces. « Il est temps de nous réveiller et de savoir que nous élèves et étudiants sommes pour la plupart issus des milieux pauvres, démunis et défavorisés. Nous allons nous battre par nos forces physiques et intellectuelles pour remettre l’école sur les rails » s’est engagé le secrétaire général par intérim.

Ibrahim Traoré a jugé que les résultats du baccalauréat ont été honnêtes, car ils ont permis de situer le niveau réel des élèves et de corriger certaines erreurs.

Le comité directeur s’est tenu sous la surveillance des agents de sécurité du Groupement mobile de sécurité (GMS).

Rappelons qu’une virulente rivalité oppose depuis quelques mois le secrétaire général, Hamadoun Traoré, et le secrétaire général intérimaire, Ibrahim Traoré. Tout a commencé le 30 avril dernier lorsqu’un affrontement est survenu au campus universitaire de la FAST sur la colline de Badalabougou. Hamadoun Traoré a été blessé. Le secrétaire général adjoint de l’AEEM n’ayant pu assurer l’intérim, le secrétaire aux revendications du bureau de coordination, Ibrahim Traoré, a pris les rênes de l’association. Sa légitimité a été contestée par Hamadoun Traoré.

S. Y. WAGUE

02 Octobre

Essor