Partager

Selon le dictionnaire Larousse, l’adultère est le fait pour un époux d’avoir des relations sexuelles avec une personne autre que son conjoint. N’a-t-on pas coutume de dire trente jours au voleur et un jour au propriétaire.

Le comble était au rendez-vous dans l’après-midi du mercredi 11 septembre 2013. Et d’ailleurs, l’homme a bataillé dur parmi plusieurs prétendants avant d’obtenir la main d’Astou. Les beaux-parents n’étaient pas aussi chauds pour marier leur fille à cause de ses comportements peu orthodoxes. Avant de se marier, à chaque occasion, la ravissante Astou cède aux avances de presque tous les jeunes de son quartier.

La charmante Astou, la trentaine et mariée depuis seulement six mois avec Karim a été attrapée la main dans le sac. Après son mariage, elle continuait toujours à avoir des relations amoureuses avec un de ses anciens copains. Pour tromper la vigilance de tout le monde, Astou dépose chaque fois sa moto au parking du Centre International de Conférence de Bamako (Cicb) et se faisait embarquer pour une destination inconnue. Dans l’après-midi de ce jour, elle demanda la permission à sa belle-mère de se rendre au chevet de sa sœur souffrante.

La chance n’était pas du tout au rendez-vous parce que son mari qu’elle croyait au service n’y était pas. Il est en ville pour des courses, aperçoit sa femme au niveau de la cité administrative et décide alors de la suivre discrètement. Arrivé au niveau du Cicb, il gare son véhicule dans un angle pour bien comprendre le jeu de sa femme. Elle gare sa moto et rentre dans la voiture. C’était sans compter cette fois-ci sur la présence de Karim, planté à côté et observant la scène. L’homme ne bougera pas avant le retour de sa femme pour retirer sa moto.

Entre temps, il appelle sa mère pour savoir la destination de sa femme. A sa descente de la voiture de son amant, elle ne cesse de sourire de bonheur. Comme pour dire qu’elle a apprécié ce moment intime. Les deux tourtereaux tombent sur le mari cocu. Boule de gomme. Le «voleur» de femme démarre en trombe. «Je te croyait fidèle. Va prendre tes effets et retourne chez tes parents avant que je n’arrive à la maison», ordonne Karim.
Aujourd’hui, elle a la liberté totale pour s’adonner pleinement à son activité de femme «volage».

Destin GNIMADI

30 Septembre 2013