Partager


* La colère de Me Tall depuis Paris

L’ADP a ceci de particulier qu’elle est la seule alliance politique qui a su regrouper, en son sein, de vrais faux amis toujours prêts à se donner des coups de poignard dans le dos, et à tout moment. Et ce n’est pas le CNID qui dira le contraire.

En effet, le parti du Soleil Levant a évité un complot mijoté par le ministre ADEMA, Iba N’Diaye, grâce à l’intervention personnelle de Me Tall, depuis la capitale française. De quoi s’agit-il donc?

Tout est parti de la décision du ministre de l’Emploi et de la Formation Profesionnelle de procéder à des changements au niveau de l’ANPE (Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi). S’il s’agissait d’apporter des changements dans la bonne marche du service, personne ne saurait crier au scandale.

Malheureusement, derrière l’intention du ministre se cachait, semble-t-il, des dessous politiques.

Les manoeuvres du ministre

En effet, Iba N’Diaye, pour réussir son coup, a décidé de remplacer presque tous les directeurs régionaux. Parce que, derrière la décision du changement, se cachait celle de nommer le maximum de cadres ADEMA à différents postes de responsabilité.

Mais l’autre vérité est que Iba est soupçonné de placer ses pions, lui qui ambitionnerait de briguer la présidence de son parti. C’est pourquoi pour les festivités de l’anniversaire du parti le 25 Mai, il est parti avant tout le monde à Kayes.

Est-ce parce qu’il milite désormais là-bas et non en Commune VI du District ? D’autres pensent que le 2e vice-président du Comité Exécutif de l’ADEMA roulerait pour le Premier ministre, dans la perspective de 2012. Vrai ou faux?

Au niveau des directions régionales, le coup de balai n’a pas eu lieu. Iba N’Diaye s’était contenté de toucher à des cadres à Mopti, Koulikoro et Kayes. Au niveau de la Direction Générale de l’ANPE, on a plutôt découvert tout le complot ourdi contre le CNID, un allié de l’ADEMA au sein de l’ADP.

En effet, le ministre ADEMA avait décidé de remplacer Dioncounda Niakaté, un cadre CNID qui occupe le poste de DGA de l’ANPE.

Pour ceux qui ne le savent aps, Iba N’Diaye a convaincu l’ancien ministre Makan Moussa Sissoko d’adhérer à l’ADEMA. En contrepartie, il l’a nommé Directeur Général de l’ANPE, au grand dam des barons ou cadres ADEMA. Au sein du parti, Iba N’Diaye peut-il dire qu’il n’a pas trouvé quelqu’un de valable pour occuper ce poste?

Ne s’agit-il pas plutôt d’un autre coup fourré fomenté contre son propre parti, par l’ex-DG de l’ANPE devenu ministre ?

Tall sauve Niakaté, mais…

Qu’à cela ne tienne, pour le cas de Dioncounda Niakaté, Iba N’Diaye lui avait fait miroiter un projet fictif qu’il devrait gérer. L’objectif recherché était de le convaincre pour qu’il cède son poste de DGA. Un poste que le ministre aurait promis à un cadre qui était précédemment à Koulikoro.

Malheureusement, si Dioncounda Niakaté était sur le point d’accepter la proposition d’Iba, ses amis et conseillers, eux, ne l’entendaient pas de cette oreille. Et ils l’ont fait comprendre au DGA en s’étonnant que ce dernier puisse laisser son poste pour un projet qui n’existe pas.

Tout simplement parce que le ministre lui dit que le projet sera créé, mais sans autre précision.

D’ailleurs, Iba N’Diaye ne lui a rien dit par rapport à la date de création dudit projet. Qui sait, du reste, si ce fameux projet sera créé un jour ?

Alors, convaincu par ces arguments qui l’ont persuadé d’un piège du ministre contre le DGA, Niakaté a fini par se rebiffer. Surtout que ses camarades du parti sont entrés dans la danse pour fustiger le comportement de ce ministre ADP.

Ainsi, pour y mettre le holà, le parti aurait saisi son président Mountaga Tall qui est présentement à Paris. A son tour, Me Tall aurait saisi le Président ATT pour lui exprimer sa colère. Le Chef de l’Etat a dû demander au Premier ministre d’intervenir auprès du ministre de l’Emploi et de la Formation Profesionnelle, afin qu’il mette fin à ses agissements contre le CNID.

C’est ainsi qu’Iba fut bloqué dans sa tentative de relever le DGA de l’ANPE de ses fonctions. Même si le décret de nomination de son remplaçant était déjà prêt et n’attendait que d’être rendu public, Niakaté conserve son poste; mais on lui confie plus rien. C’est dire qu’on a délibérément isolé le DGA devenu ainsi désoeuvré.

Un jeune diplômé à la place d’un Cnidien

Il faut noter que le cas Dioncounda Niakaté n’est pas le seul coup fourré de Iba contre le parti du Soleil Levant. En effet, au niveau de l’ANPE, un autre cadre CNID dirige un autre projet non moins important, parce que relatif au pourghère. Iba N’Diaye tient à ce projet.

D’ailleurs, le pourghère a fait l’objet d’une conférence-débats initiée par un jeune de la sous-section ADEMA de Kati. Elle était animée par le patron de l’ANPE, Makan Moussa Sissoko.

Pour mobiliser le public à participer à cette conférence-débats, organisée sans l’accord de la sous-section ADEMA de Kati, Iba N’Diaye a donné les moyens à Sambala Sidibé, un jeune qui lui est fidèle.

Des bus ont été requisitionnés pour assurer le transport des militants de Bamako, notamment la Commune VI, à Kati. Sans oublier que l’eau et les boissons servies aux invités étaient à la charge du ministre, dit-on.

Comme le minsitre tient à ce projet, il aurait souhaité qu’il soit dirigé par un des ses proches. Pour ce faire, il faudrait le retirer à ce cadre CNID. Malheureusement, pour remplacer le Cnidien, le ministre avait jeté son dévolu sur Sambala Sidibé un jeune diplômé en stage à l’ANPE depuis que Iba y était D.G.

Une façon, pour le 2e vice-président de l’ADEMA, de récompensaer celui-là même qui est Secrétaire Général du bureau national des jeunes du parti. Mais Iba est en train de se battre pour qu’il soit le Secrétaire Général de la section de la Commune IV du District.

Là aussi, il y aurait eu la protestation de Mountaga Tall. Aux dernières nouvelles on apprend que Iba aurait demandé à Makan Moussa Sissoko de nommer Sambala Sidibé comme chef de département. Ce qui semble être fait quand on sait qu’on lui a déjà affecté un vehicule 4×4 OUM SANG.C’est dire qu’à défaut de le nommer chef de cabinet dans département,Iba est en train de recompenser ce jeune.

Peut-on affirmer alors que l’attitude de ce baron adémiste est conforme à l’esprit d’entraide qui doit prévaloir au sein de l’ADP?

Oumar SIDIBE

26 Mai 2008