Partager

Comme sous ATT où l’on voyait des fonctionnaires admis à la retraite continuer à venir au bureau, la même réalité veut perdurer sous IBK. En effet, parmi les 27 cadres et agents atteints par la limite d’âge et visés par la décision nº0002/MEF-DGD du 8 janvier 2014 du Directeur Général des Douanes, Moumouni Dembélé, certains auraient approché les autorités afin de bénéficier d’une prolongation de…24 mois.

Selon des sources concordantes, un Inspecteur des Douanes, concerné par la mesure, a été récemment vu à son bureau (qui normalement n’est plus le sien) en tenue. Il semble que ce dernier a son dossier de prolongation en bonne voie sur la table du ministre de l’économie et des finances, Mme BouaréFily Sissoko. Il paraîtrait également que le cadre concerné, qui fait partie des neuf Inspecteurs des Douanes admis à la retraite, serait un proche d’IBK.

Même à ce titre, ce cadre doit-il être soustrait de cette liste des fonctionnaires et agents contractuels de l’Administration des Douanes admis à faire valoir leur droit à la retraite à compter du 1er janvier 2014? Surtout que dans sa correspondance, le DG des Douanes avait insisté que » les intéressés doivent cesser de travailler au plus tard le 31 décembre 2013″.

Mais pourquoi ladite décision n’a, elle-même, été prise que le 8 janvier 2014 ? L’Inspecteur Moumouni Dembélé avait-il oublié qu’il avait des cadres et agents qui doivent aller à la retraite? A lui maintenant de veiller afin d’éviter qu’il y ait deux poids deux mesures dans l’application de cette décision.

Mamadou FOFANA

L’Indépendant du 13 Janvier 2014