Partager

A la réunion du comité exécutif de l’URD, tenue le mardi 26 juillet dernier, un important sujet figurait à l’ordre du jour : la normalisation des rapports entre le parti et l’Adéma-Pasj.

A l’issue de la réunion, les amis de Soumaïla Cissé ont adressé une lettre à l’instance dirigeante du Pasj en vue d’une rencontre entre les deux partis. Déjà, au niveau des deux directions des responsables œuvrent activement au rapprochement entre les deux formations.

Au siège de l’URD, l’on attend la réponse de l’Adéma afin de fixer de commun accord les modalités et l’ordre du jour de ce premier contact officiel entre les deux frères ennemis qui depuis juin 2003 (création de l’URD) n’entretiennent aucun rapport.

Or les deux formations partagent bien de points communs. Les membres de l’urd ont d’abord milité à l’Adéma, depuis l’association avant d’être pour certains membres fondateurs du Pasj.

Les deux partis, depuis juin 2002, font partie de ceux qui soutiennent l’action du Président de la République et siègent au gouvernement.

Et selon certaines sources, un éventuel rapprochement rentre dans le sens d’un soutien plus accru au Président Amadou Toumani Touré.

Dans les deux formations, des responsables estiment, en effet qu’il est temps pour l’Adéma et l’URD de «civiliser» leurs rapports afin d’éviter des tensions «inutiles» lors des batailles électorales de 2007.

L’idée d’une cohabitation autour du Président ATT fait déjà son chemin dans certains cercles des deux formations.

C.H. Sylla

04 août 2005