Partager

L’Alliance pour la démocratie au Mali (Adéma/PASJ) a fêté ses dix-neuf ans d’existence mardi 25 mai 2010. Au-delà des manifestations culturelles, le parti a remis un important lot de kits médicaux aux femmes fistuleuses du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Point G.

Le Palais de la culture Amadou Hampaté Ba a servi de cadre aux manifestations culturelles placées sous la présidence du président du parti Dioncounda Traoré qui a saisi l’occasion pour inviter les militants à l’unité et à la cohésion. Ce 19e anniversaire a été organisé par les mouvements des femmes et des jeunes du parti avec l’appui de la coordination du district de Bamako.

Il faut rappeler que l’Adéma/Parti africain pour la solidarité et la justice a été créé le 25 mai 1991. Il est l’héritier de l’Adéma/Association, née le 25 octobre 1990 suite à une demande expresse du Front national démocratique et populaire (FNDP, parti clandestin sous la dictature militaro-civile du général Moussa Traoré).

Née dans la lutte pour la démocratie, l’Adéma a joué un rôle prépondérant dans la victoire remportée le 26 mars 1991 par le peuple malien sous la conduite du Mouvement démocratique.

S’inspirant de la plate-forme idéologique de la social-démocratie et des valeurs de l’espace socioculturel malien, l’Adéma vise la construction au Mali d’un État républicain et démocratique, fondé sur une économie de marché.

Grâce à son programme, à sa capacité de mobilisation, le parti a pu conserver une majorité écrasante depuis 1992. Dès lors, il a pu bénéficier de la confiance du peuple en remportant les élections générales de 1992 et de 1997. Ainsi, le parti de l’Abeille, présidera aux destinées de la nation malienne jusqu’en 2002.

Aujourd’hui, le parti qui continue d’enregistrer de nombreuses adhésions se positionne comme un des « favoris » aux prochaines consultations de 2012.

Amadou Waïgalo

26 Mai 2010.