Partager

Le président Alpha Oumar Konaré a été fortement sollicité par le parti Adéma lors de la cérémonie d’investiture de samedi dernier.

Les coordinations de Kayes, Mopti et Bamako ont tous demandé son implication, « vu sa grande expérience« , pour les combats futurs auxquels le parti se prépare.

Dioncounda, dans sa déclaration a été très élogieux à l’endroit de l’ancien président, membre fondateur du parti, qui a du reste, comme cela a été rappelé, toujours dit « qu’il ne sera jamais un ancien militant« . « Nous avons besoin encore de son regard, de ses gestes et de ses conseils« . C’est à l’unisson que les militants Adéma ont réclamé Alpha Oumar Konaré, qui n’était pas physiquement présent dans la salle et dont l’ombre a plané sur les travaux, réclamé par ses compagnons de route.

Comme l’a dit Dioncounda : auteur de la notion « de pays frontières« un panafricaniste qui a fait deux mandats à la tête de la conférence des chefs d’États des pays membres de l’Uémoa et de la Cédéao, qui a fait avancer les questions d’intégration pendant ses deux mandats comme président du Mali et qui a été premier président de l’UA, a une expertise qui peut faire le bonheur du parti. Adéma/PASJ, son parti.

La balle est dans le camp du président Konaré. Certes, il a toujours été là au moment qu’il faut, on ne peut qu’espérer que ce sera bientôt, pour le plus grand bien du peuple Adéma et même au delà, vu qu’il n’a pas été entendu, volontairement, dans les fora, depuis longtemps ! Chaque chose a son temps !

A. K.

01 Août 2011.