Partager

Des constats faits par les observateurs, des valeurs comme la liberté, la l’égalité, la solidarité, la justice, la participation etc., qui ont animé les grandes civilisations de notre pays et la vie de nos ancêtres, sont en pertes de vitesse aujourd’hui. Des valeurs qu’il faut impérativement retrouver, pour les revaloriser au sein de nos anciennes et nos nouvelles institutions sociales et politiques comme le foyer, la concession familiale, le village, la commune et la nation. C’est le défi que ce fixe, le nouveau guide citoyen dénommé Action pour la Conscience Citoyenne (ACC), dont la mise sur les fonds baptismaux a eu lieu le 29 juin 2013, au Crès de Badalabougou.

L’Action conscience citoyenne, selon son président, Souleymane Sylla, est né de la volonté des jeunes citoyens ayant pris conscience des conséquences de leur inactivité politique et résolument engagés pour mener des actions en faveur de l’éducation à la citoyenneté et à favoriser l’encrage de la démocratie.

C’est pour cette raison, a-t-il ajouté, qu’elle entend répondre aux préoccupations de la société malienne et affirmer son identité et sa tendance innovatrice. Bref, développer et promouvoir la citoyenneté, respecter la devise et les symboles de la République, éduquer et sensibiliser les jeunes afin de cultiver en eux l’esprit patriotique, créer une synergie entre les différentes associations abondant dans le même sens qu’elle.

Autre vision de l’Acc, la prise en charge permanente des enjeux politiques par la population, la base, comme premier lieu de la légitimité et de la conscience politique. «Notre démocratie ne doit plus faire de vaines promesses, elle doit agir en posant des actes concrets ; elle ne doit plus nourrir le cynisme, elle doit le détruire ; elle ne doit plus diviser, elle doit rassembler».

Il a invité tous ceux qui croient en la démocratie comme vecteur de développement, qui veulent s’engager pour faire vivre le civisme dans leur vie de tous les jours, dans leurs quartiers, leurs écoles ou leurs communes, en donnant à davantage de citoyens les moyens de s’informer, de participer et de développer leur communauté.

Le secrétaire général du bureau exécutif a donné les raisons de la création de l’Acc, ce qu’est l’Acc et ce qu’elle compte faire comme actions. «L’’Acc veut combattre le vol, le voleur, les mauvais parents, la cupidité, la tromperie, le mensonge; veut dire non à la paresse, à la médiocrité, à l’ingratitude, à l’inconscience; veut combattre la bassesse, la lâcheté, la peur, veut permettre aux gens de prendre conscience de leurs actes», a-t-il déclaré.

Pour cela, ils se proposent de faire la promotion de l’école malienne, cela en deux phases. S’intéresser au début et à la fin de l’éducation au niveau du primaire et du supérieur. La santé à travers la prévention, l’autosuffisance alimentaire, l’assainissement, l’approvisionnement, seront également menées. Une conférence de presse sur le thème : «Citoyenneté : une valeur démocratique », animé par Me Amadou T. Diarra a mis fin au lancement.

Hadama B. Fofana

01 Juillet 2013