Partager

Ces journées avaient pour objectif de créer un espace de concertation et d’information sur les initiatives et expériences des différents Acteurs Non Etatiques au niveau des ACP (Afrique Caraïbes, Pacifique) et de l’Union Européenne (UE) afin de se mettre d’accord sur des revendications communes pour une meilleure prise en compte des préoccupations des Acteurs Non Etatiques par l’Assemblée paritaire et d’envisager des perspectives de collaboration à moyen terme.

Ainsi, à la conférence de presse, les conférenciers : Tiémoko Souleymane Sangaré coordinateur CNPANE, Mme Barry Amina Touré présidente CAD-Mali, Mahamane Nouri CCOSCN/ACP-UE/Niger, Françoise GERARD ATTAC Burkina Faso et Pascal ERARD du comité français pour la solidarité Internationale ont souligné qu’après ces journées de réflexions et d’échanges place est aux actions de lobbying et de la mise à la disposition de cette déclaration aux parlementaires ACP pour leur permettre de mieux cerner les tenants et les aboutissants de ce partenariat qui selon eux n’est pas du tout profitable pour les pays ACP qui n’ont pas la capacité de faire face à la concurrence.

Après une brève introduction les différents conférenciers se sont prêtés aux questions des confrères.
Concernant la prise en compte de la déclaration, les conférenciers ont rassuré que tous les parlementaires seront en possession de cette déclaration qui contribue aux discussions pour l’accord de partenariat économique (APE). Avant de préciser que certains parlementaires sont déjà au parfum de leurs travaux.

Dado CAMARA

19 avril 2005