Partager

Le ministère de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat (MDRE), en partenariat avec l’USAID, organise à travers le pays des ateliers régionaux d’information et de sensibilisation aux dispositions du code des collectivités territoriales concernant les autorités intérimaires.

Après Kayes, Gao, Ménaka et d’autres localités, la mission du programme accord, s’est rendue le vendredi dernier à Koulikoro pour un atelier d’information et de sensibilisation sur les autorités intérimaires. La délégation était conduite par le directeur de cabinet du MDRE, Wénégué Diarra. L’atelier a regroupé les autorités administratives de la région, les organisations de la société civile et des leaders d’opinions.

L’objectif de ces ateliers régionaux, qui concernera toutes les régions du Mali, est d’expliquer à la population malienne les autorités intérimaires conformément à l’accord pour la paix et la réconciliation. Les participants ont été entretenus sur les questions en relation avec la mise en œuvre des autorités intérimaires.

Les communications ont porté sur deux thèmes : « la mise en place des autorités intérimaires dans les collectivités territoriales » et « la régionalisation : concept, enjeux défis et perspectives ». Selon le chef de délégation, la rencontre a été d’une grande importance pour les participants, car elle a permis d’édifier plus les populations de Koulikoro sur le concept d’autorités intérimaires afin de faciliter sa mise en œuvre.

Le Programme accord est financé par USAID et vise à faire de la sensibilisation pour une perception de l’accord pour la paix et la réconciliation.
L’accord prévoit la mise en place, trois mois après la signature de l’accord, les autorités chargées des communes, cercles et régions du Nord durant la période intérimaire, leur désignation, leur compétence et les modalités de leur fonctionnement sont fixées de manière consensuelle par les parties. Malgré cette précision de l’accord pour la paix et la réconciliation, la mise en œuvre pose problème à cause d’une mauvaise perception du concept.

C’est pour pallier à cette situation que le département de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat a entamé cette démarche depuis le mois de juillet pour permettre à la population d’avoir une compréhension plus claire des autorités intérimaires.

L’atelier a été bien accueilli par les populations de la 2e région. Elles soulignent que cette rencontre avec les spécialistes va leur permettre de renforcer leur connaissance sur la question.

Youssouf Coulibaly

Du 10 Août 2016