Partager


Deux jours après l’accident dont le ministre des Sports, M. Hamane Niang, fut victime sur la route de Kayes, des interrogations persistent ; et chacun y va de ses commentaires.

Rappelons que le ministre des Sports était en mission officielle à Kayes (et non privée, comme cela avait été annoncé auparavant) pour assister aux funérailles d’un des parents de son homologue du gouvernement, M. N’Diaye Bah. Plusieurs personnalités y étaient également présentes, dont des députés de l’Assemblée nationale.

Pour la circonstance, le ministre des Sports était accompagné de son garde de corps, M. Doucouré, et d’un autre officiel muni d’un ordre de mission. C’est dire que c’est au nom du gouvernement que Hamane Niang est allé présenter des condoléances à la famille de N’Diaye Bah, ministre de l’Artisanat et du Tourisme.

C’est à son retour pour Bamako que sa voiture 4×4 a fait un accident et s’est renversé en tonneau. Le chauffeur, le garde de corps et l’autre officiel en sont sortis sans une égragniture, c’est-à-dire sains et saufs. Seul le ministre a subi des chocs au niveau du thorax et d’une partie de son corps. Ce qui lui a causé des troubles cardiaques qui lui ont valu d’être évacué à l’hôpital Gabril Touré.


Des scénario identiques

On se rappelle encore des accidents de route de certaines hautes personnalités du pays. C’est le cas de Tiéoulé Mamadou Konaté qui effectuait une visite à Niono. De retour à Bamako, un terrible accident s’est produit qui avait coûté la vie… seulement au président du BDIA. Même cas pour le député RPM, feu Kadari Bamba, qui partait, ce jour-là, à l’Assemblée nationale. Même si les enquêtes ont pu déterminer les causes de ces accidents, le doute plane encore sur certains esprits des maliens, quant auxdites causes.

D’ailleurs, à l’annonce de l’accident du ministre des Sports, certaines rumeurs avaient circulé, prétendant que Hamane Niang se trouvait dans un état comateux. D’autres ont déclaré qu’il est gravement blessé. Du coup, chacun s’est interrogé sur la cause de l’accident.


Est une cause d’accident?

Selon nos informations, depuis un certain temps, le ministre des Sports ne faisait plus d’unanimité au sein de son département, surtout dans son entourage. Et pour cause, Hamane Niang avait décidé de se défaire de la pression de certains de son entourage, et d’appliquer certains réaménagements qu’il juge nécessaires au sein du département. Et il aurait déclaré que pour mener à bien les destinées dudit département, il n’aurait plus besoin de conseils et directives.

D’autre part, avant son voyage pour Kayes, il auvait déclaré qu’il allait procéder à un grand réaménagement au sein du ministère. Ce qui appelle peut-être au remplacement de certains responsables dits “intouchables” de la structure départementale. Vrai ou faux?…

Toujours selon nos sources, le ministre Niang avait déclaré : “Même si j’y laisserai ma vie, je ferai ce changement. J’ai compris aujourd’hui que sans cela, le département des Sports ne pourra pas avancer”.

Or des témoignages de certains agents du département, il ressort que tous les ministres qui ont passé au département n’ont pu effectuer ledit changement, même des plus décidés que Niang. “A chaque fois que ces précédecesseurs déclarent vouloir faire un changement, ils sont empêchés, et eux-même n’arrivaient pas à se l’expliquer”, a déclaré un des agents.

Notons que depuis l’arrivée du ministre Niang, seulement quelques nominations ont été faites, et cela, au niveau de son cabinet. Et depuis, aucun autre changement significatif n’a été effectué dans les différents services rattachés du département. C’est, du reste, sur ce point que tous les prédecesseurs ont échoué.

D’ailleurs, les nouvelles mesures prises pour accéder au stade, lors des rencontres internationales de football, et surtout, l’obligation de faire un planning de travail à court, moyen et long termes, pour tous les services rattachés et partenaires, n’ont pas été bien accueillies dans le milieu sportif.

Il faut un changement de comportement, en mettant fin aux mauvaises pratiques d’alors. Si on veut faire des résultats positifs, il faut un esprit d’anticipation“, déclarait le ministre des Sports à chaque occasion.

Selon certaines indiscrétions, même sur son lit d’hôpital, Hamane Niang aurait déclaré que tant qu’il est en vie, rien ne pourra l’empêcher d’aller jusqu’au bout de son ambition. Autant dire que pour qui connaît l’ambition l’homme pour le devenir du sport au Mali, cet accident est loin de l’effrayer.

Aujourd’hui, tout le monde est unanime à convenir qu’il faudrait un toilettage complet au sein du département, pour changer certaines personnes qui ont trop duré à leur postes au département, et dont l’apport reste toujours sans effet.

Quel qu’il en soit, c’est grâce aux initiatives de Hamane Niang que le basket-ball a pu sortir de l’ornière, pour se hisser au firmament du sport africain. Témoins les titres de Champion d’Afrique en Juniors, Espoirs et Seniors, au niveau des filles. Tout cela est parti de l’instauration des conférences des interligues à travers tout le pays, par Hamane Niang.

Ce qui expliqua surtout sa nomination à la tête du département des Sports. Aussi, le monde sportif s’attendait à ce qu’il puisse inculquer ce nouvel état d’esprit sur le sport en général. Mais faudra-t-il qu’il abandonne cet esprit, contre vents et marées?…


Soir de Bamako

Sadou BOCOUM

02 Juillet 2008