Partager

L’accident de voiture dans lequel le Premier ministre zimbabwéen a été blessé alimente les inquiétudes sur l’avenir du gouvernement d’union à Harare, et les proches de Morgan Tsvangirai, parti samedi au Bostwana pour raisons médicales, réclament une enquête indépendante. Après avoir quitté samedi la clinique privée à Harare où il avait été admis vendredi après l’accident dans lequel sa femme a été tuée, Tsvangirai s’est envolé dans la soirée vers le Bostwana voisin pour y subir des examens médicaux, a annoncé son parti. Le Premier ministre a été victime de cet accident trois semaines après sa prise de fonction dans un gouvernement d’union sous la présidence de Robert Mugabe. Selon la police, un camion, dont le chauffeur se serait endormi, a empiété sur l’autre voie et percuté la voiture des époux Tsvangirai, un 4X4 Toyota Land Cruiser, qui arrivait en face. Selon un diplomate américain, le camion appartenait à un partenaire de l’USAID et son chauffeur avait été engagé par une agence de coopération britannique.