Partager

Au moins 76 personnes ont été tuées et des centaines blessées dans l’accident d’un train surchargé survenu lundi soir dans le sud du Congo sur la ligne Pointe Noire-Brazzaville, selon un nouveau bilan encore provisoire mercredi matin.Mercredi, la radio nationale Radio Congo, s’appuyant sur des témoignages d’équipes ayant participé « à la recherche de corps enfouis dans les herbes et le sable », estimait que certains cadavres, broyés par le choc, ne pourraient sans doute jamais être identifiés.A Pointe-Noire, les blessés légers ont commencé à quitter mercredi les quatre hôpitaux de la ville pour regagner leurs domicilesLe déraillement du train, survenu à Yanga, à 60 km à l’est de Pointe-Noire et de la côte atlantique, a été attribué à un « problème comportemental » du conducteur par le directeur général de la compagnie du Chemin de fer Congo-océan (CFCO) Joseph Sauveur El Bez.Un deuil national de trois jours a été décrété à partir de samedi et jusqu’à lundi, date à laquelle auront lieu des obsèques nationales à Pointe Noire.AFP.