Partager

Au moins neuf personnes ont été tuées jeudi dans l’accident d’un avion nigérian qui s’est écrasé dès son décollage de l’aéroport de Lagos, en raison d’un problème de moteur. Vingt personnes au moins se trouvaient à bord, selon Supo Atobatele, porte-parole de l’Agence nigériane de gestion de l’espace aérien. Ibrahim Farinloye, de l’Agence de gestion des urgences (NEMA), a déclaré que l’accident avait fait au moins neuf morts. Il a ajouté que sept personnes au moins avaient survécu, dont un blessé grave, hospitalisé. Le sort des autres personnes était encore incertain. Selon un autre responsable de la MENA, Manzo Ezekiel, l’appareil s’est écrasé près de réservoirs de carburant, dans le périmètre de l’aéroport, sans qu’on sache si ce fuel avait pris feu. L’accident s’est produit plus d’un an après celui d’un autre avion d’une ligne intérieure nigériane, Dana Air, écrasé à la suite d’une avarie de moteur alors qu’il approchait Lagos. Le crash n’avait laissé aucune survivant parmi les 153 personnes à bord et la chute de l’appareil sur un quartier résidentiel avait provoqué la mort de six personnes au sol. L’accident de la Dana Air a été le plus meurtrier au Nigeria depuis la chute au décollage de Lagos, en 1992, d’un C-130 militaire, avec un bilan de quelque 200 morts. D’autres accidents meurtriers se sont produits au cours de la décennie passée, le plus récent en 2005. Le secteur aérien nigérian traverse une crise, avec la fermeture l’an dernier d’Air Nigeria à la suite de conflits du travail. AFP