Partager

handicap.jpgLa semaine dernière, un atelier de restitution des résultats de l’enquête sur l’accessibilité des personnes handicapées à l’eau dans le cercle de Tominian a eu lieu dans la salle de conférence de Word Vision à Bamako.

Etaient présents à cet atelier, Caroline Horne, chef du projet Eau à Handicap international Mali, Hassama Dara, représentant de Word Vision Mali et Nicolas Charpentier, directeur des programmes de Handicap international au Mali.

Cette étude statistique sur l’accessibilité des personnes en situation de handicap (PSH) dans le cercle de Tominian a été réalisée à la demande de Messiah College, une université américaine, par Handicap international Mali en partenariat avec l’ONG Word Vision sur une période de deux mois (mars et avril 2007).

L’étude s’est axée sur les personnes qui présentaient des difficultés de vision, d’audition, de locomotion, des problèmes pour tenir un objet, se laver, s’habiller, se souvenir ou communiquer.

Ce projet d’une durée de trois ans, a été financé par la fondation américaine « The Hilton foundation« . Il comprend trois principales phases.

La première phase qui vient de se boucler, vise à faire un diagnostic quantitatif et qualitatif des limites et des opportunités d’accès et l’usage des équipements d’eau et d’assainissement par des personnes en situation de handicap.

A la suite des résultats de cette enquête, les deux dernières phases tenteront d’identifier ou développer des alternatives simples et à moindre coût, afin d’éliminer ou réduire les contraintes identifiées dans un contexte de projet pilote.

Ainsi, au terme des 3 ans, l’objectif de ce projet est de fournir des directives et recommandations aux organisations intervenant dans le domaine de l’eau pour assurer l’accès et l’utilisation efficaces des équipements d’eau potable et d’hygiène par la personne handicapée dans les programmes prévus ou en cours d’exécution.

Après Bamako, la délégation a mis le cap sur Tominian pour la même séance de restitution.

13 juin 2007.