Partager

Le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseini, a lancé mardi 10 juillet à Sabalibougou, en commune V du district de Bamako, les travaux des 42 systèmes d’hydraulique villageoise améliorés (SHVA) dans le district de Bamako et environs. Financés par le Japon à hauteur de 1 777 978 677 FCFA, ces SHVA permettront d’apporter une solution ponctuelle à la crise d’eau pendant la période de forte chaleur et de constituer une réserve pour le réseau de la SOMAGEP-SA en installation et ou en extension dans les différentes localités bénéficiaires.

La cérémonie de lancement a lieu en présence de l’ambassadeur du Japon au Mali, Daisuke Kuroki.

Les travaux au niveau de chaque site sont composés d’un forage de production de débit supérieur ou égal à 5 m3/ h, d’un château d’eau métallique d’une capacité de 15 m3 sur une hauteur de 7 mètres sous cuve, d’un réseau de distribution d’une longueur de 300 mètres linéaires, de trois (3) bornes fontaines munies de robinets de puisage, d’une source d’énergie solaire, et d’un local pour le gardien.

En tout 126 points de service d’eau potable seront réalisés pour l’amélioration des conditions de desserte en eau potable des populations des zones concernées, estimées à plus de 50 000 habitants. Les travaux repartis en 10 lots seront réalisés par les entreprises SOWSIN SARL, CIHABA SERVICES, KOUMA PLUS, SETRA-SA, FALAISE MALI, CWE MALI, EAG SARL, FARO MALI, EDN MALI, et CHIC AFRIQUE. Le montant total de ces dix contrats de prestation s’élève à 1 459 930 859 FCFA.
Adama Konaté, représentant du maire de la commune V, a exprimé toute la gratitude des populations de Sabalibougou. Il a affirmé que les deux ouvrages- dont bénéficie la commune V- garantiront l’accès direct et permanent au service de l’eau potable à au moins 1000 personnes par jour.

L’ambassadeur du Japon au Mali, Daisuke Kuroki, a rassuré le gouvernement du Mali de l’accompagnement du Japon pour l’amélioration des conditions de vie des populations maliennes. Il a aussi salué l’excellence des relations entre le Mali et le Japon.

Dans son intervention, le ministre Malick Alousseny a exhorté les prestataires à exécuter intégralement les clauses contractuelles dans les délais requis. Il a également réitéré à l’ensemble des partenaires au développement du Mali et particulièrement à l’Etat du Japon, la reconnaissance et la gratitude du gouvernement malien pour leur appui au développement du secteur de l’eau.

Abdrahamane Diamouténé

Le Débat du 16 Juillet 2018