Partager

Le ministère des Enseignements Secondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifique est déjà à pied d’oeuvre pour matérialiser la tenue du forum initié par le Premier ministre Modibo Sidibé le 19 mars dernier dans sa déclaration faite sur le problème scolaire et universitaire que connaît le Mali depuis des décennies.

C’est dans ce cadre que le Professeur Amadou Touré a organisé une visite d’information et d’échanges avec les acteurs et partenaires de l’école des régions de Ségou et de Sikasso. Au cours de ce voyage dont l’objectif était de partager avec ceux-ci, les problèmes scolaires de ces localités et de rechercher des solutions à la crise, le Directeur de l’Académie d’Enseignement de Sikasso M.

Alfousseyni Sall a exprimé son point de vue. Ainsi, nous vous livrons le contenu de notre entretien avec lui.


Nouvel Horizon : M. le Directeur : Quels sont les problèmes que connait Sikasso en matière d’enseignement ?

M. Alfousseyni Sall : Le problème essentiel de Sikasso est actuellement la pléthore des effectifs au niveau des seconds cycles surtout dans les grandes agglomérations. Il y a donc comme corollaire, un problème d’infrastructures à Sikasso ville comme dans beaucoup de ses communes environnantes.

Le troisième problème important, ça c’est l’insuffisance d’enseignants, surtout au niveau des écoles communautaires Sikasso connaît des problèmes d’instabilité des maîtres compte tenu de leur mobilité d’où d’énormes difficultés pour l’Académie d’Enseignement de Sikasso.


Nouvel Horizon : Quelles sont selon vous les solutions à ces problèmes?


M. Alfousseyni Sall :
J‘estime que si tous les Maliens arrivaient à s’exprimer correctement sans tabou, certainement qu’il y aura des solutions et des idées de sortie de crise qui contribueront à la reconstruction de l’école malienne. Je compte beaucoup sur ce forum pour que les problèmes que nous connaissons puissent avoir des solutions consensuelles.


Nouvel Horizon : Après la tenue correcte des évaluations du 19 mai, quel appel avez-vous à l’endroi des Sikassois ?

M. Alfousseyni Sall : C’est d’abord un remerciement à toute la population de la région de Sikasso pour avoir respecté le mot d’ordre de la tenue des évaluations lancé par le gouvernement.

Réalisée par Hady BARRY

04 Juin 2008