Partager

Le non-fonctionnement ou le manque des feux tricolores dans certains endroits de Bamako occasionnent aujourd’hui beaucoup d’accidents. Surtout qu’on se trouve sous une ère où tout le monde est pressé d’aller à ses occupations.

Ainsi, au carrefour IJA se trouvant sur l’avenue OUA, chaque jour on assiste à trois à quatre accidents des motocyclistes entre eux, avec des piétons ou avec des automobilistes.

Cela pour cause de non-fonctionnement des feux tricolores, car généralement les usagers en provenance de la route d’IJA ou de l’EFTIC veulent toujours forcer le passage, alors qu’ils n’ont pas la priorité de passage.

De ce fait le jeudi 8 juin aux environs de 16h, deux motocyclistes (un en Jakarta et l’autre en Yamaha 100) sont allés se tamponner entraînant dans leur accident un conducteur de pousse-pousse.

Ce dernier a été grièvement blessé surtout au visage. Sur-le-champ, les personnes de bonne volonté ont alerté les sapeurs-pompiers. Mais ces derniers ont mis plus de 20 mn avant de venir sur les lieux.

Vu le retard accumulé par les sapeurs-pompiers, la victime a été transporté aux urgences dans une voiture. A ce carrefour, il convient d’ajouter celui de l’auto-gare, où les accidents sont devenus le lot quotidien des usagers.

Généralement, ces accidents ont lieu en présence des policiers de la circulation routière, toujours occupés à siffler les véhicules, au lieu de gérer la circulation.

Le carrefour situé tout juste a côté de la FSJE est un carrefour très dangereux à cause du manque de feux tricolores.

La voie passant par la FSJE est très fréquentée par les automobilistes, les motocylistes et les piétons. Les jeunes roulent à tout allure sur cette voie venant de Médina Coura passant par l’ECICA le lycée et Bah Aminata Diallo pour joindre le carrefour.

La réparation et l’installation des feux tricolores sur certains carrefours de la capitale doit s’effectuer avec l’urgence, ceci afin d’éviter les nombreux accidents quotidiens.

Il y a lieu aussi d’évoquer l’incivisme de certains usagers de la route, ces derniers ne respectent pas les panneaux de la circulation routière. C’est tous ces phénomènes qui provoquent les différents accidents sur nos voies.

L’heure est aussi, à la sensibilisation des motocylistes concernant les casques, car ils protègent les usagers surtout les motocylistes, contre les blessures à la tête en cas d’accident.

Les autorités compétentes doivent veiller à ce que ces différents carrefours soit dotés de feux tricolores, puis sensibiliser les usagers au respect des feux tricolores dans les différents carrefours.

Soumaïla T. TRAORE
Stagiaire

13 juin 2006.