Partager


La Société EDM-SA (Energie du Mali – SA) est de plus en plus victime de fraude, de vol et de la corruption de ses agents. Des pratiques qui risquent de conduire au pire. Dans une contribution, Mohamed Kimbiri, au-delà d’EDM, pose le débat (au plan religieux) sur ces pratiques frauduleuses.

La société Energie du Mali (EDM – SA) est par excellence la société de contraste. C’est la société où, en permanence, le meilleur côtoie le pire et inversement. C’est une société où, à peine croit-on avoir trouvé des points de repères qu’aussitôt on les perd.

C’est la société où la richesse ostentatoire de ses revenus et moyens éclaboussent la misère et l’insuffisance sur le plan prestation les plus désespérantes. C’est aussi une société où le dévouement, la générosité et l’abnégation la disputent à la corruption, à l’absence de morale et à l’égoïsme.

C’est encore une société où la compétence la plus fine peut être découragée par le mauvais bricolage. C’est encore une société où le courage, l’imagination, la créativité des uns semblent être le pendant de la résignation, du renoncement et de la dépression des autres.

C’est enfin une société qui, à peine privatisée à cause de la mauvaise gestion, de l’incivisme et de la corruption, se retrouve « déprivatisée ». Tout se dit concernant EDM-SA.

Nous citerons seulement quelques propos de la rue comme ; «Energie du mal», «le délestage c’est la devise de l’EDM-SA», «l’EDM-SA : un colosse aux pieds d’argile», «Certains clans veulent la brader pour la récupérer après» et quoi d’autre ?

Le pire c’est la couverture sensationnaliste de certains médias sans enquête fondée ou cette société est caricaturée à travers le prisme déformant d’une société sans utilité.

Voilà un autre contraste. Car comme nous le savons tous, chaque Malien est doté d’un esprit critique très aiguisé et d’une capacité d’analyse remarquable lorsqu’il s’agit des autres.

Curieusement, il est dépourvu de toute capacité d’autocritique. Car à y regarder de près, chacun fait exactement ce qu’il reproche aux autres.

En tant que communicateur, je ne peux pas comprendre que certains organes s’en prennent à des structures censées être des services de développement sans enquête appropriée.

Notre mission est de contribuer à informer honnêtement sans haine, ni file à la patte, d’une manière sereine et constructive, afin de contribuer au progrès d’une société et à l’amélioration de son image auprès des autres.

S’il est un terme à la mode aujourd’hui, en vogue dans le domaine économique surtout, c’est celui de la fraude, du vol du courant électrique, c’est bien aussi celui de faire sortir le diable ou «Djine bô».

L’inimaginable et l’impensable observation c’est que le plus grand contraste de ce service provient du personnel de la structure.

Comment comprenez vous que des agents (techniciens, releveurs, administrateurs et d’autres) démarchent la population, les sociétés privées et d’autres structures non moindre, pour truquer les compteurs d’eau et d’électricité, falsifier les relevés.

Cette complicité agressive et intolérante est à la base de la perte de plusieurs milliards de F Cfa. Avec cette même complicité, des compteurs sont implantés dans des lieux impossible d’accès, dans des tanières accessibles seulement aux fauves de la corruption c’est-à-dire les releveurs complices, et peut être même dans certaines toilettes, dans les cuisines, et souvent dans les magasins et pourquoi pas même près des lits des chambres à coucher ! où le propriétaire tricheur prendra toutes ses précautions avant que le releveur ne traverse des obstacles comme le salon et d’autres labyrinthes pour accéder au compteur dans ces cachettes.

Comment comprenez vous qu’avec la complicité des agents véreux que certains hauts cadres et grands responsables se permettent de doter tous les locaux de leurs appartements en climatiseurs alors qu’au finish c’est des broutilles qu’il payent.

Il y a anguille sous roche quelque part. Comment comprenez vous que certains agents de l’E.D.M-SA profitent des avantages de services pour trafiquer ou monnayer l’électricité à d’autres couches de la population, à d’autres structures ?

Comment comprenez-vous cette prolifération cancéreuse des compteurs fictifs ou des compteurs sciemment bloqués pour des relevés statiques ? Encore certains quartiers ne sont-ils pas connus pour des connexions souterraines illégales et d’autres pour des branchements directs et tout cela au détriment de l’E.D.M-SA. ?

Que les gens aient le courage patriotique et l’honnêteté intellectuelle de dénoncer ces pratiques malhonnêtes de certains grands cadres de ce pays qui agissent avec la complicité interne, même si la recherche effrénée vaille que vaille du profit insalubre a éloigné certains agents de l’E.DM-SA de leur noble et vertueuse mission, à savoir, servir honnêtement et loyalement son pays pour le triomphe d’un développement industriel harmonieux.

Curieusement, personne ne semble s’affliger de cette situation catastrophique pour l’économie de notre pays, car tout le monde la trouve normale avec ce silence complice et coupable.

Dans cette situation, l’Etat Malien aura beau faire, mais aucune perspective heureuse ne se montrera à horizon tant que s’amplifient des pratiques malhonnêtes comme branchement direct, fraude caractérisée (capot troué, corps étranger dans le compteur, manipulation des organes du compteur), branchement clandestin, minoration volontaire des consommations, manipulation des index au niveau des compteurs.

L’étouffement de la société EDM-SA par la fraude, la corruption à grande échelle avec la complicité des agents sacrificateurs de l’entreprise compromettra dangereusement l’avenir industriel de notre pays. C’est pourquoi, je lance un cri de détresse à tous les patriotes pour qu’ensemble, nous nous investissons pour notre pays en dénonçant ces apatrides qui ont remis le développement de cette société dans une spirale infernale de l’insolvabilité chronique.

Nous invitons les fraudeurs à une prise de conscience, au repentir. Un repentir caractérisé par le regret provenant de l’intérieur, l’imploration en parole du pardon et la résolution ferme de ne plus revenir à ce péché de vol de courant et d’eau. A cet effet, Dieu nous dit dans le Coran «Oh vous les croyants ! Revenez à Allah avec un repentir sincère» Sourate 66 Verset 8 (C) (D).

Un hadiss du Prophète (PSL) nous interpelle en ceci : «Adore Dieu comme si tu le vois, car si tu ne le vois pas, Lui te voit». La foi la plus parfaite est celle de celui dont les paroles, les pensées et les actes se conforment aux lois d’Allah.

Dans un autre hadiss, le Prophète (PSL) affirmait : «Nul n’a consommé un bien meilleur que le fruit du travail de ses mains». Cela montre clairement que l’Islam n’a aucune estime pour des pratiques qui peuvent compromettre le développement d’un pays comme la corruption le vol, la fraude et d’autres vices.

C’est pourquoi, tant qu’au sein de notre société, une disposition au bien et une répugnance au mal ne se fera pas jour, tant que le sens de la responsabilité ne sera pas ancré en chacun de nous, et tant que chacun ne se pliera pas à la volonté d’Allah, toute entreprise de lutte contre la corruption, l’incivisme et le mercantilisme restera un slogan creux.

C’est pourquoi nous interpellons les fraudeurs et leurs complices (les agents déloyaux) à se repentir. Et pour cela, nous vous renvoyons à ces quelques références coraniques et de la tradition du Prophète (Paix et Salut sur Lui) comme guide. «Donc, quiconque fait un bien du poids d’un atome, le verra, et quiconque fait un mal du poids d’un atome, le verra» sourate 99 V 7 et 8.

«Qu’il y ait parmi vous une communauté qui prêche le bien, ordonne le convenable et proscrit ce qui est blâmable. Ce sont eux les bienheureux» Sourate la famille d’Imran Verset 104.

«Les croyants et les croyantes sont étroitement solidaires. Ils ordonnent ce qui est bien, proscrivent ce qui est mal. Ils sont assidus à la prière, acquittent régulièrement l’aumône, obéissent à Dieu et à son Prophète» Sourate le Repentir Verset 71.

Le Prophète Paix et Salut sur Lui nous interpelle dans certains Hadiss en ceux-ci. «Le civisme en Islam c’est à dire le patriotisme est considéré comme un acte cultuel, une adoration divine» «Quiconque constate un fait abominable doit intervenir pour le corriger, soit par la force s’il en est capable, soit par la parole ou à défaut qu’il le désapprouve en son fort intérieur. C’est là le stade le plus faible de la foi» moslim. «Si vous laissez la perversion (corruption, la tricherie, le clientélisme, le vol) s’installer parmi vous, vous connaîtrez des maux qui n’existent pas du temps de vos prédécesseurs».

«Nul ne peut être croyant, tant qu’il n’aimera pas pour autrui ce qu’il aime pour lui même».

«Celui qui s’approprie d’un bien appartenant à un autre, l’enfer lui sera inévitable et il n’aura pas accès au Paradis»

«Celui qui nous vole ne fait pas partie de ma communauté».

Chers compatriotes, qui d’entre nous aime se faire tricher ? Pourquoi tricher un compteur d’eau et d’électricité pour réduire sa facturation ?

Si la société EDM-SA et ses agents de contrôle ne vous voient pas, le Dieu Tout – Puissant vous voit. Donc repentissons nous tous à ne plus tricher les compteurs d’eau et d’électricité. Qu’Allah guide nos pas sur le droit chemin, Amin !

Mohamed Kimbiri Secrétaire à la Presse et à la Communication de l’Association Islamique pour le Salut (AISLAM)

17 octobre 2006.