Partager

Main dans la main, responsables régionaux, élus municipaux et partenaires sont en train de conjuguer leurs efforts pour assainir la ville de Kayes d’ici la Biennale 20 au 30 décembre.

La Biennale, est la plus grande manifestation artistique et culturelle perçue comme le symbole de notre unité nationale, un creuset du renforcement de la cohésion sociale dans la diversité, de la défense de nos valeurs identitaires. Elle est un défi que Kayes entend relever au plan organisationnel. Pour celui qui s’y connaît, organiser un tel événement n’est pas chose aisée. Sa bonne tenue passe par l’assainissement du cadre de vie.

Assainir la ville de Kayes avant la Biennale : telle est donc l’ambition des autorités de la région. Des mesures exceptionnelles viennent d’être prises pour rendre agréable le cadre de vie. Dans la Capitale du Rail, les ordures jonchent les rues, les artères principales, les caniveaux sont bondés d’ordures de toutes sortes. Toutefois, la ville reconnue par tous comme une ville impropre « sera cette cité où il fera bon vivre d’ici la Biennale ».

Au gouvernorat, on met les petits plats dans les grands afin que Kayes redevienne une ville coquette. Véritable problème qui divise les autorités municipales, les déchets, à Kayes, étaient visibles partout. Mais, depuis deux mois, le chef de l’exécutif régional, le colonel d’aviation Mahamadou Maïga, a pris l’équation à bras-le-corps.

Des engins lourds de voirie sont sur des espaces réputés être des lieux « invivables ». Des dépôts de transit d’ordures sont en train d’être évacués. Ce n’est pas tout. La mairie, à travers la coopération décentralisée, vient de recevoir de l’Agglomération Evry Centre Essonne la somme de 16 millions de CFA « qui permettra de renforcer les actions d’assainissement des quartiers ».

Le représentant du Collectif des députés de Kayes (Codeka) a remis une enveloppe de 400 000 F CFA et des matériels d’assainissement. S’y ajoutent d’autres matériels d’assainissement de l’Association des Kayésiens à Bamako.

Le gouverneur Mahamadou Maïga a lancé un appel à tous et assuré qu’au regard des atouts énormes dont dispose la région, l’assainissement doit être une action de tous les jours.

Amadou Sidibé

30 Octobre 2008