Partager

att-bush.jpg

La visite de travail effectuée aux Etats-Unis par le président Amadou Toumani Touré témoigne de l’excellence des relations malienno-américaines. Cette qualité relationnelle a été confirmée par le président George W. Bush à l’issue de l’entretien qu’il a eu avec son homologue malien, mardi à la Maison-Blanche.

George W. Bush et Amadou Touré se sont félicités de la coopération nouée dans de multiples domaines, notamment la lutte contre le sida et le paludisme, l’alphabétisation et la lutte antiterroriste.
« J’ai été touché par le souci qu’avait le président Touré des conditions de vie du citoyen moyen au Mali » a souligné le président américain. Il a salué le partenariat noué avec « le président et le peuple maliens par l’intermédiaire du Compte du millénaire » et la volonté du « gouvernement malien (…) de lutter contre la corruption et d’améliorer le niveau d’instruction et la santé de la population« . Évoquant le Mali, George Bush a décrit « un pays qui professe un grand attachement aux droits de son peuple« . « Nous sommes fiers de travailler côte-à-côte avec vous« , a-t-il assuré au président Touré qualifié d' »homme excellent« .

Se référant au voyage effectué dans notre pays par son épouse, Mme Laura Bush, le président américain confirmera l’importance pour son gouvernement de deux grands thèmes de coopération : « le premier est l’alphabétisation, le second l’éradication du paludisme« . « J’ai donné au président l’assurance de la vigueur de notre engagement en faveur de ces deux causes importantes, et je le remercie aussi des efforts considérables qu’il déploie en vue d’aider ses concitoyens à faire face au fléau du sida« , a confirmé George W. Bush.

Confirmation a aussi été donnée par le locataire de la Maison Blanche qu’avaient été examinés « les dangers que font peser les extrémistes associés à des groupes tels qu’Al-Qaïda » et « la nécessité d’une coopération étroite en vue de protéger les innocents contre ceux qui cherchent à les assassiner pour parvenir à leurs sordides fins politiques« .

Amadou Toumani Touré a jugé à ce propos qu' »il est humainement inadmissible, inacceptable d’assister ou de rester indifférents à l’idée que nous assistons à certaines pratiques qui véritablement ne méritent pas d’exister« . Aussi, a-t-il rappelé, « le Mali a signé et cautionné toutes les diverses initiatives en matière de lutte contre le terrorisme« .

Évoquant « la visite de Mme Laura Bush au Mali » et « l’amitié entre le peuple des États-Unis et le peuple du Mali ainsi que la coopération qu’entretiennent entre eux le Mali et les États-Unis depuis l’indépendance du Mali en 1960« , le président Touré a remercié son homologue américain pour les « initiatives historiques » lancées « en faveur, non seulement du Mali, mais de toute l’Afrique« .

ATT a cité à ce propos, la Société du compte du millénaire, la participation élargie à la lutte contre le sida dans le cadre du Fonds mondial, l’initiative sur l’éradication du paludisme et l’initiative présidentielle en faveur de l’alphabétisation en Afrique, « qui est très importante car si l’on veut se développer, on doit aussi améliorer l’enseignement de base« .

Le président Touré a transmis à George Bush « la sympathie et la solidarité du peuple malien à l’occasion de la destruction causée par les tornades dans certains États du sud des États-Unis » et souhaité, fort à propos, que Dieu protège les États-Unis et le Mali.

L’Essor

14 Février 2008.