Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Républicain
Une bibliothèque de plus trois cents livres pour les élèves de Sikoro

C’est un secret de polichinelle de dire que le livre occupe une place importante dans la formation de l’individu. C’est fort de cela que des volontaires italiens conduits par Mme Lella Perosine, de l’école publique Perotti à Turin en Italie, en collaboration avec l’Association Entente pour la prospérité des collectivités décentralisées au Mali (EPCOD), viennent de faire don de 320 livres au Groupe scolaire de Sikoro-Sourakabougou.

Malgré les vacances scolaires, le 12 août 2010, le Groupe scolaire de Sikoro-Sourakabougou avait l’allure d’un jour de classe. Les élèves sont venus nombreux pour témoigner leurs reconnaissances à Mme Lella Perosine et aux 15 volontaires italiens qui ont pris deux semaines de leurs vacances venir leur donner des cours. Mais, mieux que des cours, les italiens ont équipé la nouvelle bibliothèque du Groupe scolaire de Sikoro-Sourakabougou de 320 livres.

La cérémonie symbolique de remise des livres, mais pleine de sens, a été présidée par Djibril Singaré, représentant du Directeur de CAP de Banconi et a enregistré la participation de Mamadou Niaré, chef de quartier de Sikoroni et coordinateur des chefs de quartiers de la Commune I.

Dans son mot de bienvenue, après avoir salué la solidarité qui lie les volontaires italiens au groupe scolaire de Sikoro-Sourakabougou, il a exhorté les élèves à étudier convenablement pour être des agents de développement de leur quartier et de leur pays. Pour sa part, Abdoulaye Koné dit Bouta, co-fondateur de l’école humaniste de Kalaban-Coura et un responsable de l’Association EPCOD, a rappelé que l’ouverture d’une bibliothèque au groupe scolaire de Sikoro-Sourakabougou, avec un fonds estimé à 320 livres n’est que le prolongement d’une activité démarrée il y a quatre ans à l’école humaniste de Kalaban-Coura.

« Il y a quatre ans grâce à des volontaires italiens de ‘’unaltromundon’’, nous avions initié une bibliothèque à Kalaban-Coura, en plus des cours de vacances animées par les volontaires. Avec plus de 600 livres, la bibliothèque de Kalaban-Coura s’attend à recevoir dans les mois à venir au moins 900 livres.

Grâce à l’action de Riccardo Borgogni auprès de l’Ecole suisse et du Centre culturel français de Milan, nous avions estimé que l’expérience pouvait être dupliqué dans une autre école », a-t-il déclaré. Beppe Lamino, professeur de sport dans un institut italien et mari de Mme Lella Perosine, au nom de sa femme, est brièvement revenu sur l’histoire du partenariat avec le Groupe scolaire de Sikoro-Sourakabougou. Selon lui, c’est en 2004 que sa femme, enseignante de son état, a eu l’idée d’initier un jumelage entre l’école publique Perotti de Turin et le Groupe scolaire de Sikoro-Sourakabougou. De 2004 à 2007, le partenariat a essentiellement consisté à l’envoi de matériels.

Mais, à partir de 2007, chaque année, des volontaires italiens, à leurs frais vient séjourner au Mali pour animer des cours de vacance de deux à trois semaines au Groupe scolaire de Sikoro-Sourakabougou. Cette année en plus du soutien à 6 élèves maliens, des élèves italiens et leurs enseignants ont cotisé pour acheter des livres pour la bibliothèque du Groupe scolaire de Sikoro-Sourakabougou. « Nous avons préféré venir acheter les livres au Mali, pour soutenir les éditeurs maliens », a-t-il déclaré. C’est tout heureux que Djibril Singaré a pris la parole au nom du directeur du CAP de Banconi pour dire merci aux italiens pour le don de livres. Sans détour, il a indiqué que la balle était désormais dans le camp des élèves.

« Vous devez beaucoup lire pour apprendre facilement vos leçons et comprendre vos évaluations » a-t-il déclaré. Au nom di personnel enseignant, Yamadou Keita, Directeur de Sikoro D, a dit merci à leurs partenaires italiens pour tout ce qu’ils font depuis des années pour leur école. « Cette année grâce à votre action, les livres sont arrivés avant la salle de bibliothèque et cela nous fait plaisir parce que nous avons besoin de ces livres pour la formation de nos élèves », a-t-il déclaré.

Assane Koné

16 Aout 2010

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés