Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Situation sécuritaire : Le CMDID outille les jeunes et les femmes.

Le centre Malien pour le Dialogue Interpartis et la Démocratie(CMDID) a organisé une causerie débat à l’attention des femmes et des jeunes sur la situation sécuritaire et les conditions du retour à la stabilité au Mali. Cette causerie débat a enregistré la présence de l’ex ministre de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille Oumou Bah, la chargée de programme de la CMDID Mariam Dicko,le vice-président du CMDID Younoussa Touré . Nous sommes le mardi 16 avril 2019 à la Maison de partenariat.

Les femmes et les jeunes ont un rôle prépondérant dans la recherche de la paix et de la réconciliation au Mali, car il représente plus de la moitié de la population. Dans l’optique de les impliquer davantage aux processus de paix à travers la prise en charge de leur opinion que cette causerie a été organisée par le CMDID. Les organisateur attend contribuer à actualiser les données sur l’évolution de la situation sécuritaire, renforcer les capacités d’analyse des femmes et des jeunes sur la situation sécuritaire, mettre en place un cadre ad hoc d’échanges sur la situation sécuritaire pour des propositions utiles.

Selon le vice-président du CMDID Younoussa Touré les femmes sont sous – Représentées dans les mécanismes de mise en œuvre et de suivi de l’accord, avec une femme seulement sur les 34 membres du Comité de Suivi de l’Accord de paix. Selon lui cette sous-représentation est l’une des causes des difficultés de la mise en œuvre de l’accord pour la paix issu du processus d’Alger, car la nécessité d’une synergie d’action de toutes les catégories socio professionnelles y compris les organisations de la société civile et particulièrement les femmes et les jeunes se posent. Pour ce faire « il est important de leur offrir un espace pour analyser la situation afin qu’ils puissent formuler des propositions politiques constructives pour une meilleure participation à la recherche de solution » conclu M.Touré.

Pour sa part l’ex ministre Oumou Bah, a invité les femmes à s’impliquer davantage dans la gestion des affaires du Mali.

Ces genres de débats seront organisés sur toute l’étendue du territoire dans les jours à venir.

Bissidi Simpara
Bamako, le 17 Avril 2019

©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés