Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  L’Indépendant
Rapports entre partis politiques de la majorité présidentielle : ces drôles d’alliés qui snobent le RPM et adoubent IBK !

Pour les responsables du RPM, les alliés politiques de la majorité présidentielle ne jouent pas souvent franc-jeu et ” feignent d’ignorer…la vache laitière tout en s’attachant à son lait ! “

Comme le PDES peine à survivre après le départ d’ATT du pouvoir, l’on peut se demander précocement ce qu’il adviendra du RPM lorsque le président Ibrahim Boubacar Kéita viendra à quitter le palais de Koulouba.

Cette question est déjà d’actualité tant plusieurs partis politiques alliés de la majorité présidentielle ne cessent de claironner, à chaque occasion, que leur choix d’appartenir à la majorité au pouvoir n’est dû qu’à leur attachement au chef de l’Etat et non au parti dont il est issu, le Rassemblement pour le Mali (RPM). Pour le président de l’ADEMA-PASJ, Pr Tiémoko Sangaré, le parti de l’abeille est lié non au RPM mais au président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita. Celui-ci, rappelle-t-il à loisir, a été président de l’ADEMA-PASJ et il n’y a pas de raison qu’élu à la présidence de la République le parti rouge et blanc ne le soutienne pas dans ses actions pour sortir le pays de la situation difficile qu’il traverse.

Dans une récente interview accordée à notre confrère le Zénith Bâlé, à la question de savoir quels sont les rapports que son parti entretient avec l’un de ses alliés privilégiés, le RPM, le président de l’ADP-Mali, l’honorable Amadou Thiam dira ceci : “… Notre soutien, ce n’est pas au RPM mais au président de la République.

Le projet de société qui a amené le président au pouvoir n’est pas celui du RPM, mais celui d’une coalition de partis politiques, donc notre soutien à IBK est direct, ça ne passe pas par le RPM… “

C’est le même discours que tiennent plusieurs autres formations politiques membres de la majorité présidentielle.

Comme pour dire que cette alliance politique est plutôt fondée non sur le fameux ‘’contrat de législature ” (dont les bases ont été posées par l’ex-Premier ministre Oumar Tatam Ly et achevées par son successeur Moussa Mara) mais sur la personne même du chef de l’Etat, IBK. Or, constitutionnellement, le président de la République est au-dessus de la mêlée partisane et n’est pas censé avoir de chapelle politique. Comment s’expliquer cette affiliation intuitu personae de plusieurs états-majors politiques au locataire de Koulouba surtout quand on sait que de nombreux partis ne cessent de critiquer le RPM d’où IBK est issu ?

Pour de nombreux cadres du parti du tisserand, certains partis ont choisi d’être dans la majorité par pur opportunisme. Ils clament leur attachement à IBK simplement pour bénéficier de strapontins du pouvoir. Une lecture qui semble, en effet, expliquer cette agglutination d’une soixantaine de formations politiques autour du parti majoritaire. Drôle de soutien à IBK pour des intérêts !

B D S

L’Indépendant du 20 Octobre 2015

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés