Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  L’Indépendant
Manœuvre militaire conjointe Etats Unis – Mali : Des éléments du 33e régiment de parachutistes et de la garde nationale formés par des Marines

Le terrain situé en face du camp du 33e régiment des parachutistes a abrité, hier lundi 28 septembre, un exercice militaire conjoint entre les Etats-Unis et le Mali. Des éléments du 33e régiment de Parachutistes et de la garde nationale ont été ainsi formés par une vingtaine de marines sur des secours à fournir et des aides humanitaires en cas de catastrophe. Plusieurs personnalités parmi lesquelles Me Mamadou Gaoussou Diarra, représentant le gouvernement malien, l’Ambassadeur des USA au Mali, Paul Folmsbee, le chef d’état-major des armées maliennes, le général de division Mahamane Touré ont pris part à cette manœuvre.

Cette formation visait donc à améliorer la capacité collective des FAMAS dans la fourniture des services de secours en cas de catastrophe et d’urgences médicales et à offrir de l’aide humanitaire dans la sous-région. Signalons que cet exercice a mobilisé deux avions américains de type Osprey. Lequel est un aéronef unique qui peut décoller et atterrir verticalement comme un hélicoptère. En vol, ses hélices s’inclinent de manière à lui permettre de voler comme un avion.

Signalons que cet appareil de très haute technologie de dernière génération permet de transporter les marines deux fois plus rapidement et cinq fois plus loin qu’un hélicoptère ordinaire, tout en ayant l’aptitude d’atterrir et de décoller sans piste.

D’ailleurs, une démonstration du décollage et de l’atterrissage de ces avions hybrides américains ” Osprey ” a été faite avec à bord quelques journalistes. Représentant le gouvernement du Mali à cette cérémonie, Me Mamadou Gaoussou Diarra s’est réjoui de cette démonstration. Magnifiant l’excellence de la coopération américano-malienne,le ministre Diarra a affirmé que cela participe au processus de reconstruction de l’armée malienne afin qu’elle puisse faire face aux nouveaux défis sécuritaires.

Selon lui, à travers cet exercice, le gouvernement américain montre qu’il est un allié sûr pour aider le Mali à se doter d’une armée professionnelle capable de relever ce défi. Pour sa part, l’Ambassadeur des Etats-Unis au Mali, Paul Folmsbee a indiqué que le soutien de son pays à nos autorités n’a jamais fait défaut. Il a assuré que d’autres formations similaires se poursuivront entre les armées des deux pays, selon les besoins exprimés par le gouvernement du Mali.

Auparavant, c’était au Lieutenant-Colonel Douglas Brock, attaché de défense de l’Ambassade des Etats-Unis de déclarer que cette formation intervient dans le cadre des solides relations que son pays entretient avec le Mali. Lequel est même un partenaire privilégié des Etats-Unis. C’est dans ce cadre qu’un groupe de Marines du Corps Expéditionnaire à Objectif Spécial Air-Sol de réponse aux crises en Afrique, connu sous le nom de SP-MAGTF, dirigé par le Colonel Calvin Worth, a été dépêché au Mali pour former des militaires maliens.

Ainsi, ils se sont entrainés dans le but de pouvoir mettre en pratique les capacités de l’armée malienne à fournir des secours en cas de catastrophe et offrir de l’aide humanitaire. Des propos qui n’ont pas manqué de faire réagir le Commandant du 33e régiment des commandos parachutistes, Yssouf Traoré qui s’est réjoui de la participation de ses éléments à cette manœuvre conjointe.

Il faut noter que le Mali a été choisi pour abriter cet exercice en raison des relations solides qu’il entretient avec les Etats-Unis. En tout cas, cet exercice militaire conjoint est un bel exemple de coopération entre les armées du Mali et des Etats-Unis.

Massiré Diop

06 Octobre 2015

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés