Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
Le président IBK fait quelques annonces concrètes pour contenir la grogne

Au Mali, le président Ibrahim Boubacar Keita s’est adressé mardi 16 avril à la nation. C’était à la télévision nationale. Une allocution très attendue après le massacre de 160 civils peuls à Ogossagou, dans le centre du Mali à la fin du mois dernier, et l’importante manifestation populaire qui s’en est suivie. Fronde sociale, grève des enseignants, conflits communautaires, depuis des semaines le gouvernement d’IBK est sur la sellette. Le président a fait hier quelques annonces concrètes pour contenir la grogne.

D’abord il y a le choc d’Ogossagou. « Les violences communautaires ne peuvent s’ajouter à celles des groupes terroristes », prévient le président. IBK hausse donc le ton et promet que l’État malien sévira contre « toutes » les milices.

D’autres mesures sécuritaires sont annoncées : plus de militaires dans le centre du Mali et le soutien des partenaires tels que la Minusma, la force de maintien de la paix de l’ONU et Barkhane, l’opération militaire française.

À cela s’ajoutent des mesures sociales pour les populations du Centre : « Un fonds d’intervention d’un milliard de FCFA sera mis en place en faveur de nos compatriotes qui, du fait de l’insécurité, se trouvent aujourd’hui dans une détresse extrême. Sur mes instructions, le gouvernement procédera également à un glissement de crédit de 12 milliards de FCFA vers les services sociaux de base dans le cadre du plan de sécurisation intégrée des régions du Centre. »

Sur le front social toujours, IBK promet de débloquer les salaires des enseignants grévistes. C’était un des points d’achoppement dans les négociations, alors que les enfants maliens sont privés d’école depuis des semaines.

Dernière annonce : elle concerne la réforme de la Constitution. C’est l’une des dispositions de l’accord de paix de 2015. IBK propose l’organisation d’une grande concertation nationale du 23 au 28 avril prochain.

Par RFI Publié le 17-04-2019
Source : Maliweb

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés