Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  L’Indépendant
Le parti de la poignée de main s’élargit dans la perspective de 2012 : Le “PDR ne sera pas le dernier parti à fusionner à l’URD”, dixit le 3ème vice-président, Abdoulaye Koïta

Les ténors de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) ne font pas mystère de leur volonté de rassembler le maximum d’acteurs politiques au plan national dans le but d’optimiser la chance du parti de Soumaïla Cissé à conquérir le pouvoir l’an prochain. L’Honorable Younoussi Touré, le président du parti et ses principaux lieutenants négocient en toute discrétion des rapprochements politiques en faisant valoir ce qu’ils appellent "l’esprit d’ouverture et de partage du parti de la poignée de main ". Pour le 3ème vice-président du parti, le PDR, qui vient d’être absorbé, ne sera pas le dernier parti à renforcer l’URD. D’autres formations politiques seraient déjà dans l’antichambre de la 2ème force politique du Mali.

Dans un bref entretien qu’il nous a accordé, le vendredi 18 février dernier au siège national du parti, sis à Badalabougou, en présence du Secrétaire général Lassana Koné, le 3 ème vice-président de l’URD, l’infatigable Abdoulaye Koïta (malgré son impressionnante corpulence) a expliqué la détermination des cadres du parti à étendre les bases de l’URD. Ceci, dans la perspective des élections générales de 2012. "Nous nous battons pour que notre parti rassemble davantage de Maliens. Nous sommes en discussions avancées avec beaucoup d’autres formations politiques et non des moindres. Et, au jour d’aujourd’hui, je puis vous dire que le PDR ne sera pas la dernière formation politique à fusionner avec notre parti ", a déclaré Abdoulaye Koïta.

Pour le 3 ème vice-président de l’URD, le prochain congrès des jeunes et des femmes du parti va sonner l’alerte de la course pour appeler dans les rangs, plusieurs acteurs politiques dans le but de conquérir des coins et recoins du territoire national. Le principal objectif que se fixe ce congrès couplé des femmes et des jeunes de l’Urd est de lancer un appel pressant à tous les militants de l’URD où qu’ils se trouvent à se donner la main pour la conquête du pouvoir en 2012. Toutes les résolutions de ces assises vont aller dans ce sens.

Parlant de la fusion avec le PDR Dun Ka fa Ton de Kalilou Samaké (signée à Bamako le 5 décembre 2010), le 3ème vice-président du parti de la poignée de main a déclaré que cette fusion a été fortement saluée par les principaux responsables du parti. " A l’Urd, nous nous sommes dits que chaque fois qu’un parti intègre nos rangs, il faut faire en sorte que les camarades entrants ne soient pas lésés. Et les premiers responsables du parti ont décidé d’ouvrir le bureau à chaque intégration ", a-t-il déclaré. Pour le 3ème vice-président de l’URD, la volonté de rassembler est fondamentale chez les cadres et les militants. C’est pourquoi, a-t-il expliqué, aucun sacrifice n’est trop grand pour accueillir tel ou tel leader politique et tous les militants de son parti. C’est dans cette optique que le président de l’ex-PDR est devenu le 9 ème vice-président de l’URD. Certains de ses lieutenants sont entrés au sein du bureau exécutif national du parti de la poignée de main. " Au niveau de toutes les sections où l’ex-PDR était présent, des instructions sont données pour qu’aucun camarade venant de ce parti ne soit laissé à la touche ".

C’est dans ce sens que la section de Dioïla a procédé, le 13 février dernier, au remembrement de son bureau en intégrant les cadres de l’ex-PDR dans le bureau. " L’on a ainsi eu un bureau rassembleur avec à la clé, au niveau des sous-sections, à un secrétaire général URD, un premier adjoint ex-PDR. Une quinzaine de cadres de l’ex-PDR sont entrés dans le bureau de la section ", a-t-il indiqué.

Parlant des perspectives d’avenir du parti, Abdoulaye Koïta a déclaré que l’URD est décidé à s’ouvrir à tous les acteurs politiques, aux associations pour être encore plus forte. Dans ce sens, il a expliqué que le congrès des jeunes et des femmes se tiennent le samedi 26 février prochain pour sonner la mobilisation des troupes pour le grand rassemblement devant conduire vers les élections de 2012.

"L’un des objectifs essentiels de ce congrès des jeunes et des femmes est de lancer un appel à tous les militants à se donner la main afin de se préparer pour triompher lors des élections de l’an prochain ", a-t-il indiqué.

Ce congrès sera présidé par le président du parti, l’honorable Younoussi Touré, qui ne se fera pas prier pour demander aux uns et autres de se préparer pour réserver un accueil triomphal au président d’honneur du parti, Soumaïla Cissé, en fin de mission de président de la Commission de l’UEMOA. On annonce que le président d’honneur, fondateur de l’URD et potentiel candidat du parti de la poignée de main à la présidentielle 2012, sera à Bamako en mars prochain, pour commencer, de façon décisive, la précampagne.

BDS

22 Février 2011.

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés